• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Archive mensuelle de décembre 2008

Bonnes fêtes à tous

bonnesfetes.jpg

Le Conseil de Paris adopte le budget 2009

Réunie depuis lundi, l’assemblée parisienne a adopté le budget 2009 et voté l’extension du tramway jusqu’à la porte de la Chapelle. A travers la défense de l’accès au logement et  la bataille pour l’emploi, la solidarité est la priorité de l’an prochain : 1,6 milliard d’euros seront ainsi consacrés à la protection des Parisiens les plus fragiles. Plus de 6600 logements sociaux seront financés.

Le budget de la collectivité parisienne, Ville et département, a été adopté ce mardi 16 décembre par le Conseil de Paris. Dans un «contexte extrêmement incertain» de crise économique et sociale, ce budget, présenté quelques jours plus tôt par Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, Bernard Gaudillère, adjoint chargé des Finances et Annick Lepetit, adjointe chargée des Déplacements, se veut à la fois «ambitieux et prudent». Une ambition qui se traduit par un niveau d’investissement élevé, d’un montant de 1,4 milliard d’euros.

Le rapport de présentation du budget primitif
Télécharger le dossier de presse: «la solidarité : priorité du budget 2009»


L’accès au logement

Le financement de 6600 logements sociaux
L’objectif de la municipalité est de produire 40.000 logements sociaux d’ici 2014. En 2008, 6104 logements ont été financés. En 2009, 6600  vont s’y ajouter.
Des logements sociaux pour tous : 72% des Parisiens ont des revenus situés en-deçà des plafonds de ressources du logement social. Au cours de la mandature, deux tiers des logements sociaux financés seront à caractère familial. Le dernier tiers sera destiné aux étudiants et chercheurs (4000 logements d’ici 2014), aux jeunes travailleurs (3.000 logements) et aux personnes en difficulté.

Télécharger le dossier de presse le logement social à Paris en 2008

Le bouclier logement
Le budget 2009 institue un nouveau dispositif de grande ampleur qui sera mis en oeuvre au dernier trimestre de l’année 2009. Il s’agit d’une nouvelle allocation «Paris Logement» pouvant aller jusqu’à 100 € par mois, destinée, sous conditions de ressources, aux Parisiens qui consacrent plus de 30 % de leurs revenus à leur logement.

L’aide aux personnes les plus fragiles

Le Conseil de Paris des 15 et 16 décembre s’est prononcé favorablement sur le financement :

  • de la mission associative « Bois de Vincennes » confiée à Emmaüs (133 000 euros) pour aller à la rencontre des sans abri du bois, les aider à accéder aux droits élémentaires (RMI, CMU, aide alimentaire) et les convaincre d’accepter un hébergement. Composée de travailleurs sociaux, de bénévoles et de compagnons d’Emmaüs, elle devra intervenir auprès des personnes les plus désocialisées qui nécessitent un travail social de fond et au cas par cas, avant d’accepter un hébergement et mettre en place des habitats adaptés.
  • de deux nouvelles équipes de maraude (340 000 euros) qui vont couvrir les 18e et 19e arrondissements (Emmaüs) et les 14e, 15e et 16e arrondissements, dont le bois de Boulogne (association Aurore). Cette dernière équipe composée de travailleurs sociaux et de médecins sera spécialisée sur la prise en charge des sans abri ayant des addictions et problèmes psychiatriques.
  • du Samu social de Paris dont la subvention (2,6 millions d’euros) progresse de 5%.
  • du kiosque d’orientation et d’accès aux droits des exilés du 10ème (358 000 euros) géré par Emmaüs et France Terre d’Asile, rue du Faubourg Saint-Martin (10ème). La Ville finance seule ce dispositif, l’Etat refusant d’y participer.
  • de 20 places nouvelles d’hébergement avec accompagnement éducatif en faveur des mineurs étrangers isolés (128 000 euros) gérées par France Terre d’Asile (lire le communiqué). Actuellement, 70 places sont mobilisées pour la mise à l’abri en urgence de ces mineurs étrangers isolés, 700 bénéficiant d’une prise en charge de long terme par le Département de Paris (Aide Sociale à l’Enfance).

Télécharger le dossier de presse: «la solidarité : priorité du budget 2009»

De nouvelles places en crèche

Après une augmentation de 22 % en 7 ans de l’offre parisienne en crèches et haltes garderies, la municipalité poursuit son effort, avec un objectif de 4 500 nouvelles places d’ici 2014.
Dès 2009, 576 nouvelles places sont programmées, pour un total de 15,9 millions d’euros.
Les nouvelles opérations lancées concerneront l’impasse Truillot (11), Campo Formio (13ème), le Boulevard Jourdan (14ème), la rue Berzelius (17ème), l’impasse Dupuis (18ème), la ZAC Claude Bernard ou encore le boulevard Mac Donald (19ème).

Le lancement de l’Agence de l’innovation
Dotée d’un budget d’un milliard d’euros d’ici 2014, l’économie de la connaissance est une des priorités de l’action municipale. Lancée au premier semestre, l’Agence de l’innovation. aura pour ambition d’identifier les produits et les services innovants et de nouer des partenariats avec les entreprises mais aussi de contribuer à aider à la protection de la propriété intellectuelle et à la notoriété des innovations. Elle participera aussi au Comité d’investissement des fonds parisiens d’amorçage qui sera mis en place d’ici la fin de l’année 2009. Elle assurera aussi une mission d’évaluation des incubateurs et pépinières municipaux que le changement d’échelle programmé rend indispensable.

La création de l’Agence climat

L’Agence Climat, guichet unique au service des Parisiens offrant diagnostic et accompagnement des travaux, sera créée en 2009.

Les opérations incitatives et pédagogiques envers les citoyens que met en œuvre la municipalité, comme les Journées pour l’énergie et le climat seront reconduites. Elles seront complétées par l’opération dite « 1 million d’ampoules LED », qui permettra aux  Parisiens de venir échanger- ou acheter, pour un euro symbolique- leurs ampoules énergivores contre des produits à basse consommation.

Le prolongement du tramway : 36 ouvrages d’art et 26 stations

Le prolongement du T3 vers la porte de la Chapelle va entrer dans sa phase opérationnelle. Après l’avis favorable rendu par la Commission d’enquête, le Conseil de Paris a voté le prolongement à l’unanimité (Télécharger le dossier de presse) :

Intervention en Conseil de Paris pour le recrutement de vacataires pour le temps méridien dans les écoles et l’insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans du 17e

Monsieur le Maire, chers collègues,

Les élus du 17ème arrondissement Annick Lepetit, Patrick Klugman, et moi-même avons fait le choix de vous saisir d’un sujet que nous n’avons pas pu présenter lors du dernier conseil malgré son intérêt évident.

Le 17e arrondissement fait face, comme beaucoup d’arrondissements à Paris, à un déficit important en animateurs-surveillants pour le temps méridien dans les écoles maternelles et élémentaires, et en animateurs avec BAFA dans les centres de loisirs.

Pour pallier ce manque, la Mairie du 18e a initié une opération avec la Ville de Paris et la Mission locale Belliard pour recruter ces animateurs parmi le jeune public de la Mission locale Belliard, notamment les 16 à 25 ans habitant en quartier « Politique de la Ville », faisant souvent face à une insuffisance de qualification.

Cette opération est d’autant plus intéressante pour ces jeunes publics que la Ville de Paris a réformé le statut des animateurs, et que désormais, ils peuvent à terme intégrer la fonction publique grâce à la VAE, non plus seulement sur concours. De même, l’accès à une formation BAFA est particulièrement intéressant pour ces jeunes.

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, chers collègues, sur proposition des élus du 17ème arrondissement Annick Lepetit, Patrick Klugman, et moi-même, et de tous les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, nous émettons le vœu que la Mairie du 17e s’inspire de l’initiative de la Mairie du 18e et s’associe à la Mission locale Belliard pour recruter les animateurs vacataires dont les écoles du 17e ont besoin parmi les jeunes du 17e de 16 à 25 ans, en portant l’effort plus particulièrement sur le quartier politique de la Ville du 17e.

Intervention en Conseil de Paris pour le recrutement de vacataires pour le temps méridien dans les écoles et l'insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans du 17e dans Mandat d'élu doc Voeu relatif au recrutement de vacataires pour le temps méridien et l’insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans du 17e

Intervention en conseil de Paris sur la disparition de l’Institut français de l’environnement

 Monsieur le Maire, chers collègues,

A l’heure où les dirigeants de l’Union Européenne viennent de trouver un accord, certes minimaliste et forcé, sur leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre

A l’heure où l’Etat français prétend se doter d’une stratégie nationale de développement durable avec la loi Grenelle 1,

Le gouvernement se prive à point nommé des moyens d’évaluation de ses politiques publiques en matière d’environnement.

En effet, il vient de supprimer par décret l’Institut français de l’environnement (Ifen) au profit d’un service statistique dépendant directement du Ministère de l’environnement, faisant disparaître par la même occasion les missions d’évaluation des politiques publiques de cet organisme.

L’IFEN était pourtant un organisme reconnu internationalement pour la qualité et le sérieux de ses études et rapports, notamment ses rapports quadriennaux sur l’état de l’environnement en France.

Il paraît pour le moins curieux que l’Etat français se prive d’un outil aussi pertinent au moment même où il affiche un volontarisme de bon aloi en matière de politique environnementale.

Le gouvernement français craindrait-il une évaluation indépendante de son action ?

On peut en effet le subodorer lorsqu’on constate – par exemple – que dans le projet de loi de finances rectificative pour 2008, les annulations de crédits touchent principalement des missions présentées comme des priorités de l’action gouvernementale. Ainsi l’écologie et le développement durable supportent l’une des plus fortes annulations de crédits de paiement (- 302 millions d’euros). La Cour des comptes, elle-même, considère que ces crédits en réserve « ne se trouvaient pas sans objet » et que ses annulations de crédit « se traduiront par le décalage dans le temps d’un certain nombre d’actions ou de travaux ».

Dans la même veine, le gouvernement reporte chaque jour à plus tard l’examen de la future loi Grenelle 2 qui est censée déterminer les mesures et actions concrètes permettant d’atteindre les objectifs de la loi Grenelle 1.

De toute évidence, le gouvernement préfère assurer seul la communication sur l’efficacité environnementale des politiques publiques qu’il mène. Néanmoins, nous ne pouvons cautionner un tel choix.

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, chers collègues, les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés et moi-même émettons le vœu que le gouvernement garantisse le maintien des missions d’évaluation des politiques environnementales de la France et que ces missions soient prises en charge par un organisme indépendant.

Intervention en conseil de Paris sur la disparition de l'Institut français de l'environnement dans Mandat d'élu pdf Voeu relatif à une évaluation indépendante des politiques environnementales

Mineurs étrangers isolés : Paris s’engage

Conséquence directe de la fermeture du centre de Sangatte, entre 200 et 300 personnes, pour l’essentiel d’origine afghane, sont régulièrement présentes aux alentours des gares du Nord et de l’Est, du jardin Villemin et du square Alban-Satragne (10e). Ces personnes, souvent en transit, ont fui leur pays pour échapper à la guerre et à l’extrême pauvreté.
Des dizaines de mineurs sont parmi eux. Particulièrement vulnérables aux dangers de la rue ou des réseaux, ils nécessitent une protection adaptée.

Le dispositif mis en place par l’Etat, qui pilote et finance depuis 2003 une coordination d’associations exerçant des missions de maraude, de premier accueil et de mise à l’abri des mineurs étrangers isolés en errance (2,7 millions d’euros), est aujourd’hui sous-calibré, notamment en terme de capacités d’hébergement (environ 70 places).

Myriam El Khomri, adjointe chargée de la protection de l’enfance et de la prévention spécialisée, a effectué des maraudes de nuit aux côtés des associations ; elle demande à l’Etat, compétent en matière d’urgence sociale et de politique migratoire, une consolidation du dispositif et un engagement sur le long terme.

Paris prend en charge, au titre de l’Aide sociale à l’enfance, plus de 700 mineurs étrangers isolés (plus de 30 nationalités d’origine). Ces jeunes, qui ont souhaité rester sur le territoire français, bénéficient d’une insertion sociale, professionnelle et d’un accompagnement vers l’autonomie qui peut aller jusqu’à leurs 21 ans (30 millions d’euros par an). Pour répondre de façon adaptée à leurs besoins, la Ville a créé en 2003 une cellule d’accueil et d’orientation composée de travailleurs sociaux et d’un psychologue.

Pour répondre à la situation d’urgence, la Ville de Paris ouvre avec l’association France Terre d’Asile 20 places supplémentaires d’hébergement pour les mineurs étrangers isolés, pour assurer :

  • une mise à l’abri systématique des jeunes repérés,
  • un accompagnement social,

et préparer une admission à l’aide sociale à l’enfance pour ceux qui le souhaitent.La Ville étudie la création d’un centre d’accueil de transition adapté aux problématiques particulières des jeunes exilés. L’objectif est de proposer un hébergement, une évaluation éducative, sociale et juridique de leur situation, une aide à l’orientation et à la définition d’un projet, un soutien psychologique.

Le maire de Paris souhaite la création d’une plateforme régionale d’accueil et d’orientation des mineurs étrangers isolés, pilotée par l’Etat, qui tienne compte de l’ampleur du phénomène en Ile de France.

Décès du Professeur Claude Olivenstein

Le Professeur Claude Olivenstein,  fondateur du centre Marmottan de la rue d’Armaillé dans le 17ème, est décédé hier. Cet homme courageux  a consacré sa vie à soigner des personnes toxicomanes. Le souci de l’autre et de son histoire l’a toujours guidé dans son travail. Il pensait notamment que  le phénomène de la toxicomanie se trouvait à la rencontre entre une personne, un produit et une histoire. Dans les années 70 et bien avant que la toxicomanie prenne les formes et l’ampleur qu’on lui connaît aujourd’hui, il a cherché à comprendre et à promouvoir des thérapies spécifiques.

A l’heure où la seule innovation des pouvoirs publics semble être la répression, la Ville de Paris, à travers l’action de sa mission de prévention des toxicomanies et son soutien aux différentes associations de prévention et de réduction des risques liés à l’usage de drogues, souhaite réaffirmer son souci du soin et de la dignité des personnes et son soutien à ceux qui poursuivent au centre Marmottan l’oeuvre du professeur Olivenstein.

Bertrand Delanoë et les élus de gauche du 17ème souhaitent rendre hommage au professeur Claude Olivenstein et adresser toutes leurs condoléances à sa famille.

http://www.hopital-marmottan.fr/

Ouverture de l’enquête publique sur le projet de modification du PLU

L’enquête publique se déroulera dans les 20 mairies d’arrondissement de Paris du lundi 15 décembre 2008 au lundi 2 février 2009 inclus.

Un dossier d’enquête sera déposé dans chaque mairie d’arrondissement et mis à la disposition du public qui pourra en prendre connaissance et consigner éventuellement ses observations sur lesregistres d’enquête du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 17 heures (jusqu’à 19 heures 30 lejeudi).

Les observations pourront également être adressées par écrit et pendant la même période à la Présidente de la commission d’enquête désignée par le Tribunal administratif de Paris :

Mme Marie-Claire EUSTACHE
Mairie 4ème arrondissement – Siège de l’enquête publique
2, Place Baudoyer75181 Paris Cedex 04

Afin d’informer et de recevoir les observations du public, la commission d’enquête ou un de ses membres assurera des permanences dans les mairies d’arrondissement dont la liste sera disponible sur le site www.paris.fr à partir du lundi 15 décembre 2008. Une brochure d’information sera également disponible dans les mairies d’arrondissement et à la Direction de l’Urbanisme 17, boulevard Morland Paris 4ème.

 

A l’issue de l’enquête publique, la modification du Plan local d’urbanisme de Paris, qui pourra être adaptée en fonction des observations émises et des conclusions de la commission d’enquête, sera soumise pour approbation au Conseil de Paris (printemps 2009).

 

A propos du Plan Local d’Urbanisme de Paris

Depuis son entrée en vigueur le 1er septembre 2006, le PLU a fait l’objet de modifications localisées en 2007, portant notamment sur la levée des périmètres d’attente sur les secteurs d’aménagement Clichy-Batignolles et Macdonald/Eole – Evangile.

Après une première réunion du comité de pilotage de l’observatoire du PLU le 11 juillet, après l’avis favorable du Conseil de Paris à l’engagement d’une procédure de modification du PLU lors de sa séance du 21 octobre et après une nouvelle réunion du comité de pilotage de l’observatoire du PLU le 3 décembre dernier pour examiner les principales mesures retenues pour être soumises au public, la procédure de modification du PLU est engagée.

La plus grande partie des modifications réglementaires proposées répond à des besoins d’améliorations qui ont pu être identifiés à l’occasion de l’instruction de projets de construction, notamment de bailleurs sociaux.

Ces améliorations correspondent à des objectifs majeurs de la politique municipale :

  • d’une part la mise en oeuvre du Plan Climat de Paris voté en octobre 2007,
  • d’autre part la réalisation de logements, et en particulier de logements sociaux, avec 68 nouveaux emplacements réservés pour la création de logements, 44 nouvelles protections patrimoniales, 8 espaces verts protégés supplémentaires, ainsi que le rétablissement de la protection des linéaires commerciaux.

Dates des permanences des membres de la commission d’enquête
Afin d’informer et de recevoir les observations du public, la commission d’enquête ou un de ses membres assura des permanences dans les mairies d’arrondissement. Dans le 17èm, les permanences se tiendront :

  • jeudi 15 janvier 2009 de 16 h 30 à 19 h 30,
  • lundi 19 janvier 2009 de 09 h 00 à 12 h 00.

Lycée International Honoré de Balzac, suite de l’émission « questions de génération »

L’émission « Questions de Génération » – animée par Samuel Etienne – recevra le nouveau porte-parole du Parti Socialiste : Benoît Hamon. Suivant le principe de l’émission, il répondra aux questions des élèves du Lycée International Honoré de Balzac.

« Question de Génération » sera diffusée lundi 15 décembre à 20h45 sur France 4

Inauguration des illuminations rue des Batignolles

Chaque année, la Ville de Paris soutient les associations de commerçants qui illuminent leurs rues pendant les fêtes. Madame Valérie Cartozo, présidente de l’association des commerçants des Batignolles, organisait ce soir l’inauguration des illuminations en présence des élus du 17ème et du représentant de la CCI.

Inauguration des illuminations des Batignolles
Album : Inauguration des illuminations des Batignolles
mercredi 10 décembre 2008
5 images
Voir l'album

Voeux déposés en conseil d’arrondissement du 8 décembre

J’ai déposé deux voeux sur table lors du dernier conseil d’arrondissement que la Maire du 17ème m’a refusé de présenter. C’est son droit, je le reconnais mais j’ai été particulièrement étonnée dans la mesure où aucun de ces voeux n’était polémique. J’ai été encore plus étonnée en l’entendant y répondre malgré tout, alors qu’elle venait de me refuser la parole.

Le premier voeu concernait une demande d’opération approfondie de nettoiement et sensibilisation boulevard de la Somme suite à des remarques que des lecteurs de ce blog m’avait faites. Sujet assez simple s’il en est, et pourtant. Enfin, même si la droite ne m’a pas laissé en faire la présentation, l’adjoint à la propreté m’a quand même précisé que l’opération allait se faire. En fait, il semblerait que la seule chose qui les gênait était que la demande vienne de la gauche…

Voeux déposés en conseil d'arrondissement du 8 décembre dans Mandat d'élu doc voeu relatif au recrutement de vacataires pour le temps méridien et l’insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans du 17ème 
Le deuxième voeu demandait que la Mairie du 17ème s’inspire d’une opération menée par la Mairie du 18ème pour recruter les nombreux animateurs-vacataires pour le temps méridien dans les écoles primaires du 17ème, et dans les centres de loisirs, et ce, auprès des jeunes publics de la Mission locale Belliard, publics souvent en manque de qualification.

doc dans Mandat d'élu relatif à la mise en œuvre en œuvre d’une opération coordonnée de nettoiement approfondi autour du boulevard de la Somme et des rues avoisinantes
Là encore, refus catégorique de Madame le Maire de me laisser prendre la parole et expliquer ce voeu. J’ai été d’autant plus choquée qu’une élue du 17ème, Fabienne Gasnier, était comme moi présente le jour où cette possibilité a été évoquée lors d’un conseil d’administration de la Mission Belliard. Devant cette mauvaise volonté manifeste, nous avons fait le choix de présenter le même voeu en Conseil de Paris (voir mon intervention), et nous le présenterons à nouveau lors du conseil d’arrondissement de fin janvier, mais quelle perte de temps… alors que les besoins sont importants tant dans les écoles que pour les jeunes en recherche d’emploi…

12



Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA