• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Archive mensuelle de décembre 2008

Page 2 sur 2

Débats sur le logement social en conseil d’arrondissement du 8 décembre

Lors du dernier conseil d’arrondissement, de nombreuses délibérations, 15 en tout, concernaient des opérations de construction ou transformation-rénovation de logements sociaux dans le 17ème, à l’est et à l’ouest.

La mairie du 17e a fait le choix de s’abstenir concernant toutes les projets à l’est du 17e prétextant qu’il y avait déjà trop de logements sociaux dans cette partie de l’arrondissement, et émettant des voeux pour demander que ces logements de type PLAI ou PLUS soient transformés en des logements PLS.

Pour information, les plafonds de ressources pris en compte pour ces différents types de logements sont les suivants (source Ministère du logement et de la ville) :

Secteur locatif social (revenu imposable N-2 en !)

Paris et communes limitrophes

Catégorie De ménage  PLAI  PLUS  PLS
12 956  23 553  30 619
21 120  35 200  45 760
27 686  46 144  59 987
30 303  55 093  71 621
36 050  65 548  85 212
40 568  73 759  95 887
Pers. suppl.  4 521  8 218  10 683

Or il se trouve que, sur le 17ème, sur les 5.848 demandeurs référencés, la proportion de demandeurs de logement sociaux est répartie de la sorte :

  • 4534 demandeurs (77.53%) sont sous les plafonds PLAI :
  • 1031 demandeurs (17.63%) sont sous le plafond PLUS
  • 83 demandeurs (1.42%) sont sous le plafond PLS

Cependant Monsieur Dubus a rétorqué à ces arguments qu’il fallait arrêter de faire des logements sociaux si on voulait diminuer la demande, que c’était l’offre qui créait la demande !!! C’est parce que nous construisons des logements sociaux qu’il y a une hausse  des demandeurs de logements sociaux sur Paris… Sans commentaires, tellement cette assertion est énorme et montre qu’il y a bien là deux visions politiques antagonistes.

Monsieur Coudert a, quant à lui, voté contre les délibérations au prétexte que cela « renforce la délinquance », comme il a pu le constater en tant que directeur de cabinet de Monsieur Hortefeux. Cela crée des ghettos

L’échange a donc été vif et long sur ce thème. Nous avons rappelé notre fierté d’avoir défendu pendant les municipales un programme ambitieux de construction de logements sociaux (40 000 logements financés sur cette mandature). Nous voulons rattraper le retard qui remonte à loin, et ce, pour garder les classes populaires et moyennes dans Paris. Et nous récusons l’affirmation que les bénéficiaires de logement sociaux seraient autre chose que des familles normales qui ont le droit de se voir offrir des logements de qualité. Pour nous, pauvreté n’est pas synonyme de délinquance et de violence, mais bien d’injustice sociale qu’il faut combattre par tous les moyens.

La droite du 17ème s’est également opposée au projet de réhabilitation-transformation de 270 logements en logements sociaux, place de la Porte de Champerret. Cette opération de rénovation de l’existant et de transformation au fur et à mesure – après libération normale des appartements par les locataires – est une opération particulièrement intéressante mais effraie la droite : craindrait-elle de perdre potentiellement des électeurs ?? En tous les cas, il semble que la droite du 17ème préfère le maintien des loyers libres tels que les pratiquait la RIVP, pour maintenir une « diversité sociale » qui lui convienne mieux…

Pour se donner bonne conscience, la droite du 17ème s’est contentée de voter certaines petites opérations dans la partie ouest de l’arrondissement. Au moins là, les équilibres chers à leur coeur n’en sont pas modifiés…

En ce qui me concerne, je suis fière d’avoir voter ses délibérations comprenant des opérations immobilières prévoyant la création de 60 logements PLAI, 112 PLUS, 25 PLS et 15 locaux commerciaux, plus 23 logements supplémentaires non encore affectés, et la réhabilitation-transformation de logements existants (dont des chambres) en logements de qualité de type PLUS. La Ville de Paris tient ses engagements et répond à la demande extrêmement forte des classes populaires et moyennes.

Il serait souhaitable que les élus de droite de l’arrondissement prennent la tâche de leurs collègues des communes limitrophes de l’arrondissement pour qu’ils se décident enfin à respecter la loi SRU de 20% de logements sociaux au lieu de s’acharner à assouplir la loi. Quand on connaît la pénurie en logements sociaux en France, leur attitude ne peut qu’être considérée comme irresponsable.

 

Le parc Clichy-Batignolles Martin Luther King a été inauguré le mercredi 10 décembre

Ce matin, le Maire de Paris Bertrand Delanoë inaugurait le nouveau nom du parc Clichy-Batignolles, le parc Martin Luther King en présence de Clarence Jones, ancien avocat de Martin Luther King et co-auteur de nombreux discours dont le fameux « I have a dream ».

Inauguration Parc Martin Luther King
Album : Inauguration Parc Martin Luther King
mercredi 10 décembre 2008 en présence de Bertrand Delanoë et de Clarence Jones
25 images
Voir l'album

La maire du 17ème était là également. Naturellement, dans son discours, elle n’a pas fait mention de l’abstention de la droite sur la délibération qui attribuait le nom de Martin Luther King à notre parc. Comme elle le dit elle-même, elle n’était pas contre Martin Luther King, mais n’était pas pour que son nom soit attribué au parc… Chacun appréciera…

Quant à nous, nous nous en réjouissons, et trouvons que c’est un symbole et valorisant pour le 17ème et les valeurs que nous souhaitons porter. La Déclaration universelle des droits de l’homme fête également ses 60 ans ce mercredi 10 décembre. A cette occasion, un hommage à Martin Luther King est rendu pendant 2 semaines au Trocadéro, où se dérouleront débats, rencontres, projections… La bibliothèque historique présente le travail de 28 dessinateurs de presse de 17 pays. Enfin, l’Hôtel de Ville accueille, de jeudi à samedi, le 9e sommet des prix Nobel de la paix.

Le révérend Martin Luther King Jr est un pasteur baptiste afro-américain né à Atlanta (États-Unis) le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis.

Il est le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. Il a mené campagne contre la guerre du Viêt Nam et la pauvreté, qui prend fin en 1968 avec son assassinat par James Earl Ray. Il a fortement exprimé son opposition à la guerre et le besoin de redistribuer les ressources pour corriger les injustices raciales et sociales. Martin Luther King affirmait alors: « Ce ne doit pas être seulement les gens noirs, mais tous les pauvres. Nous devons inclure les Amérindiens, les Porto Ricains, les Mexicains, et même les Blancs pauvres. »

Martin Luther King adhère à la philosophie de désobéissance civile non-violente comme décrite par Henry David Thoreau et utilisée avec succès en Inde par Gandhi. Il a toujours tenu tête et à distance les mouvances extrémistes : les membres de l’organisation Nation of Islam

Rosa Parks, une femme noire, est arrêtée pour avoir violé les lois ségrégationnistes de la ville en refusant de céder sa place à un homme blanc, il mène le boycott des bus de Montgomery. Le boycott se termine par une décision de la Cour suprême des États-Unis le 13 novembre 1956 déclarant illégale la ségrégation dans les autobus, restaurants, écoles et autres lieux publics.

« Souvent, les hommes se haïssent les uns les autres parce qu’ils ont peur les uns des autres ; ils ont peur parce qu’ils ne se connaissent pas ; ils ne se connaissent pas parce qu’ils ne peuvent pas communiquer ; ils ne peuvent pas communiquer parce qu’ils sont séparés. »

C’était un laïc : il approuve une décision de la cour suprême d’interdire la prière dans les écoles publiques. Il commente que « cela ne cherche pas à mettre hors la loi la prière ou la croyance en Dieu. Dans une société pluralistique comme la nôtre, qui doit déterminer quelle prière doit être dite et par qui ? Légalement, constitutionnellement ou autre, l’État n’a certainement pas ce droit »

« L’ultime faiblesse de la violence est que c’est une spirale descendante, engendrant la chose même qu’elle cherche à détruire. Au lieu d’affaiblir le mal, elle le multiplie. En utilisant la violence, vous pouvez tuer le menteur, mais vous ne pouvez pas tuer le mensonge, ni rétablir la vérité. En utilisant la violence, vous pouvez assassiner le haineux, mais vous ne pouvez pas tuer la haine. En fait, la violence fait simplement grandir la haine. Et cela continue… Rendre la haine pour la haine multiplie la haine, ajoutant une obscurité plus profonde à une nuit sans étoiles. L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité : seule la lumière peut faire cela. La haine ne peut pas chasser la haine : seul l’amour peut faire cela. »

Le nouveau parc des Batignolles est un parc parisien, et non un équipement de proximité déléguée aux arrondissements. En conséquence, tous les équipements parisiens ont naturellement vocation à être dénommés par le Maire de Paris, et l’ensemble des élus parisiens. Aujourd’hui, alors qu’il a été assassiné il y a 40 ans , Paris n’honore toujours pas son nom et il est temps de réparer cette erreur.

He had a dream that one day little black boys and black girls will be able to join hands with little white boys and white girls as sisters and brothers.

Il avait le rêve que les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent un jour joindre leurs mains avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme frères et sœurs, et quel meilleur lieu pour ce faire qu’un parc où des enfants de toute origine jouent ensemble ;

http://www.dailymotion.com/video/x7qtzn

 

Elections européennes 2009 : la Ville de Paris encourage les étudiants européens à s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2008

Chaque année, plusieurs milliers d’étudiants européens, citoyens d’un pays membre de l’Union Européenne, viennent poursuivre leurs études à Paris, notamment dans le cadre du programme Erasmus.

En 2009, nous voterons pour élire nos députés européens. Didier Guillot, adjoint chargé de la vie étudiante, et Pierre Schapira, adjoint chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie, lancent une campagne pour inciter les étudiants européens de Paris à s’inscrire sur les listes électorales.

Un dépliant intitulé « Etudiants européens : citoyens de Paris / Inscription sur les listes électorales, mode d’emploi » est diffusé à 30 000 exemplaires dans les universités parisiennes.

Des serviettes en papier reprenant le message de la campagne seront diffusées à plus de 120 000 exemplaires les lundi 8, mardi 9 et mercredi 10 décembre 2008 dans 21 restaurants universitaires gérés par le CROUS de Paris.

Des actions de sensibilisation seront menées, durant tout le mois de décembre, dans les lieux étudiants et culturels parisiens à l’initiative de l’association des Jeunes Européens de Sciences-Po, des associations étudiantes membres du Club Erasmus animé par la Maison de l’Europe de Paris, et des associations étudiantes inscrites à la Maison des initiatives étudiantes de la Mairie de Paris.

Pour s’inscrire sur les listes électorales, les étudiants européens doivent se présenter dans leur mairie d’arrondissement avant le 31 décembre 2008 munis d’une pièce d’identite_ en cours de validité, de deux justificatifs de domicile de moins de trois mois, et d’une déclaration écrite par leurs soins, sur papier libre, certifiant qu’ils ne sont pas déchu(e)s du droit de vote dans leur pays de nationalité.

Pour plus d’informations : www.elections.paris.fr 

 

Vous êtes Européen(ne) ? Vous résidez à Paris ?
Vous pouvez voter aux  élections européennes
du 7 juin 2009 en France !

S’inscrire, c’est pouvoir choisir la politique que vous souhaitez pour l’Europe !

Pour cela, il suffit de vous rendre à la mairie de votre arrondissement et de demander votre inscription sur les listes électorales  avant le 31 décembre 2008 avec les documents suivants :

  • passeport ou carte d’identité
  • deux factures (p. ex. EDF et téléphone) comportant vos nom, prénom et adresse à Paris.

Evidemment, ces informations sont également valables si vous avez la nationalité française.

Attention !
Le code électoral français stipule que l’inscription sur les listes complémentaires pour les élections municipales et celle pour les élections européennes sont différentes.
Donc, si vous vous êtes enregistré(e)s en 2007. Vous devez impérativement vous réinscrire pour pouvoir voter le 7 juin 2009.

Elections européennes 2009 : la Ville de Paris encourage les  étudiants européens à s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2008   dans Mandat d'élu pdf Tract de la Fédération du PS parisien pour l’inscription sur les listes électorales

12



Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA