Archive mensuelle de mars 2009

Page 2 sur 2

Conseil d’arrondissement du 2 mars

Un zeste d’amateurisme

Lors du dernier conseil d’arrondissement, nous avons connu une situation ubuesque : la majorité municipale a essayé de nous faire approuver la signature de 3 conventions par la mairie du 17e sans nous avoir communiqué les dites conventions. Un chèque en blanc en quelque sorte !

Il y avait là une convention de mise à disposition de locaux du Conservatoire Municipal Claude Debussy qui, a priori, n’aurait du poser aucun problème, de même qu’une convention de mise à disposition par le SYCTOM d’une exposition sur la problématique des déchets. La majorité municipale avait décidé également de passer une convention avec une société privée pour la mise à disposition gratuite de 5 solex électriques.

Après avoir voté ces conventions une première fois, contre notre avis et sans que le conseil n’ait eu connaissance des conventions, la majorité municipale a consenti à nous communiquer, en cours de séance et dans le plus grand désordre, seulement deux de ces conventions, celle avec le SYCTOM et celle pour les Solex.

En conséquence, nous avons refusé de voter la convention avec le conservatoire municipal faute de convention… et avons approuvé celle avec le SYCTOM.

Une opération pas si écologique que cela…

Par contre, nous avons été plus que surpris par l’amateurisme de la convention avec une société SINBAR Solex : erreur sur le nom, absence de numéro SIRET, texte de convention a minima en disant très peu sur l’accord réel entre la Mairie du 17e et la société. Cette convention extrêmement légère signifiait la mise à disposition gratuite par la société pour une durée d’un an seulement de 5 solex électriques pour le seul usage des élus et des services. Outre le caractère profondément gadget et de pure communication de cette opération, aucune information n’était donnée dans cette convention quant au problème d’assurance ou aux contreparties.

Anecdote amusante, il s’avère – pure coïncidence n’en doutons pas- que Jean-Pierre Bansard, fondateur du Groupe Cible qui a racheté le les marques « SOLEX », « SOLEXINE » et « VELOSOLEX », a lancé le «e-SOLEX» est également un ancien élu de droite du 17e arrondissement.

Mais ce qui est le plus surprenant est que la Mairie du 17e revendique ainsi une action environnementale pour des solex électriques fabriqués en Chine et qui ont traversé la terre entière pour venir parader dans le 17ème arrondissement au plus grand profit d’une société commerciale… On peut légitimement s’interroger sur le bilan Carbone d’un «e-SOLEX»… Mais apparemment, ce genre de contradiction ne gène pas beaucoup la Mairie du 17e.

Beaucoup de postures …

La maire du 17e préfère proposer des vœux purement démagogiques demandant à la Mairie de Paris que les prochains bâtiments devant faire l’objet d’un concours d’architecture soient réalisées «O merveille » en énergie positive ! La Mairie du 17e fait comme si elle ignorait que la Ville a déjà voté un Plan Climat très exigeant. Elle fait surtout semblant d’ignorer que c’est Bertrand Delanoë lui-même qui a choisi de faire de l’aménagement des terrains Cardinet un projet environnemental exemplaire, devant approcher un bilan Carbone neutre.

Ainsi, toutes les prescriptions environnementales des différentes constructions du projet vont plus loin que le label le plus exigeant existant aujourd’hui en France.

Mais le plus drôle est que l’expression« bâtiment à énergie positive » ne correspond aujourd’hui à aucune norme. C’est en fait un terme qui est utilisé à tort et à travers par les uns et les autres, et qui sert surtout de communication à peu de frais…

Si on prenait l’expression au sens propre, cela voudrait dire qu’un bâtiment devrait produire plus d’énergie qu’il n’en consomme, et donc qu’il serait en mesure de revendre son électricité. Or aujourd’hui, même les fameuses Passiv Hauss allemandes affichent des résultats mitigés du seul fait de l’utilisation qui est faite des bâtiments. Nous sommes encore loin d’atteindre de telles performances et savoir-faire, mais la droite parisienne aime beaucoup afficher des bonnes intentions qu’ils ne mettent jamais en œuvre quand ils en ont l’occasion.

En réponse, lors du conseil de Paris des 9 et 10 mars, l’exécutif parisien a proposé et fait adopté un vœu beaucoup plus réaliste, et cependant ambitieux demandant à chaque bailleur social de mettre en oeuvre en 2009 un projet innovant tendant à atteindre les performances des bâtiments passifs allemands.

Conseil d’arrondissement du 2 mars dans Mandat d'élu pdf Téléchargez le vœu de l’exécutif parisien

De la même manière, toujours un peu stérile, la Mairie du 17e avait déposé un vœu demandant que les « autorités responsables » s’assurent de l’enlèvement des mobiliers placés illégalement sur la voirie publique du 17e arrondissement. La majorité municipale parisienne a – quant à elle – préféré adopté un vœu plus pertinent, et moins vague demandant que la réglementation et la verbalisation soient renforcées pour limiter l’occupation du domaine public, et surtout, que les mairies d’arrondissement mettent en place des commissions locales d’accessibilité devant permettre d’identifier et de traiter les situations difficiles.

pdf dans Mandat d'élu Téléchargez le vœu de l’exécutif parisien

De notre côté, nous avons déposé un vœu demandant à la Mairie du 17e d’être vigilant concernant le devenir du terrain de l’ancienne station service de la Porte d’Asnières. Sa réponse a été de repousser notre vœu et de présenter le même vœu mais s’adressant au Maire de Paris, qui est bien sur, bien mieux placé que la Maire du 17e pour connaître les affaires de l’arrondissement… La majorité municipale parisienne a finalement répondu par l’ironie dans un vœu demandant que la Mairie centrale et la Mairie d’arrondissement s’informent mutuellement des informations qu’elles obtiendraient…

pdf Le voeu adopté en Conseil de Paris

De la mauvaise foi

Nous avons du également déposer pour la 3ème fois notre vœu demandant à la Mairie d’arrondissement de mener une campagne de recrutement pour répondre aux besoins des écoles du 17e, qui manquent de vacataires pour surveiller les interclasses et le temps méridien. Parallèlement, cette opération devait permettre notamment à des jeunes sans emploi d’accéder à une activité et de bénéficier de formations qualifiantes.

Au dernier conseil, la Mairie du 17e nous avait assuré que cela était déjà fait, et sur la foi de sa parole, nous avions retiré notre vœu. Or il s’avère que la Mairie d’arrondissement n’avait rien fait en réalité. Cette fois-ci, la maire du 17e a rejeté notre vœu en répondant que ce n’était pas de sa responsabilité mais de celle de la Ville de Paris. Outre la méthode peu digne vis-à-vis de la parole, je suis sidérée de voir la désinvolture avec laquelle la Mairie du 17e se moque d’aider des publics en difficulté à trouver un emploi ou de contribuer le service offert aux enfants dans les écoles du 17e.

doc Voeu relatif au recrutement de vacataires pour le temps méridien et l’insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans du 17earrondissement

 Question d’actualité

Enfin, nous avons souhaité revenir sur le prêt des salles municipales octroyées par la mairie d’arrondissement à deux associations d’extrême droite pour l’organisation d’une exposition, annulée in extremis.

Étant donnée la gravité de l’événement, nous avons fait la proposition d’introduire une plus grande transparence dans l’attribution des salles de la mairie, vœu qui a été rejeté par la majorité. Nous souhaitons que désormais la mairie d’arrondissement accorde une plus grande vigilance à la mise à disposition de salles municipales, en privilégiant les associations de l’arrondissement.

doc Téléchargez la question en cliquant ici et doc le vœu en cliquant ici

Semaine du développement durable à la Jonquière

Lors de la semaine du développement durable du 1er au 7 avril 2009, le Centre d’animation de la Jonquière (88 rue de la Jonquière, 75017 Paris) propose une farandole de manifestations.

LE PROGRAMME

Du lundi 30 mars au samedi 4 avril : Expositions

  • « Le vélo en ville » : Cette exposition de photographies est le résultat d’un concours organisé en 2007 par l’Espace des mobilités électriques du IXe arrondissement.
  • « Se déplacer malin » : Comment remplacer la voiture individuelle et ainsi limiter la consommation énergétique et l’émission de gaz à effet de serre ? L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie nous propose des solutions en images.
  • « Communément transportés » : Exposition de Marie Richeux

Mardi 31 mars, à 20 h

  • « Pour une mobilité douce et durable : enjeux, objectifs, solutions. » : à partir du documentaire de l’ADEME « Déplacements, une affaire de choix » (13 min) proposé par l’espace info énergie du XVIIe arrondissement, Marie-Hélène Massot, directrice de recherche à l’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité, nous permettra de mieux cerner les principes d’une mobilité douce et durable, venez en débattre !

Mercredi 1er avril, à 11h et à 15h

  • Projection de courts-métrages d’animation : Le thème des transports en commun a inspiré bon nombre d’étudiants des écoles de cinéma d’animation pour leurs films de fin d’étude : des regards originaux, décalés, inventifs sur l’univers des transports en commun. Les courts-métrages sur l’environnement des studios Folimage « ma petite planète chérie » complèteront ce programme.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Mercredi 1er avril, de 10h à 17h

Les conseillers de l’Espace Info énergie du XVIIe arrondissement et de l’association « Voiture-and-co » seront à votre disposition pour vous informer sur l’écomobilité, le bilan carbone et le réchauffement climatique.

Vendredi 3 avril, à 20 h

Projection de courts-métrages d’animation tout public. Des points de vue originaux, décalés, inventifs sur l’univers des transports en commun.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Samedi 4 avril : Randonnées en vélos à assistance électrique

Un peu d’exercice avec une randonnée en vélo à assistance électrique en partenariat avec l’Espace des mobilités électriques et la Mairie du XVIIe arrondissement. Le parcours de 40 min vous emmènera à la découverte de sites emblématiques du développement durable dans le XVIIe !

Nombre de vélos limité, inscription indispensable auprès du centre d’animation : 01 42 29 78 79

1er parcours :

  • départ 11 h du centre d’animation de la Jonquière
  • arrivée place Richard Baret (collation)

2e parcours :

  • départ 15 h place Richard Baret
  • retour place Richard Baret (collation)

 

Projet de création d’une AMAP dans le 17e

L’association MACAQ (Mouvement d’Animation Culturel et Artistique de Quartier), en partenariat avec un producteur de fruits et légumes biologiques d’Île-de-France, a en projet la création d’une seconde AMAP dans le 17e. L’association dispose de locaux au 123, rue de Tocqueville susceptibles de recevoir la distribution des paniers.

Pour la création de cette Amap, MACAQ recherche des bénévoles. La première réunion qui devrait constituer le groupe d’amapiens est prévue le mardi 14 avril 2009, à 19 h à l’Espace Macaq au 123 rue de Tocqueville dans la 17e.

Si vous êtes intéressés par cette initiative et souhaitez y participer ou pour tout renseignement, contactez les responsables de l’association : amap17@macaq.org.

Qu’est ce qu’une AMAP ?

Une AMAP (Association pour le Maintient d’une Agriculture Paysanne) est un partenariat de solidarité et de proximité qui uni un producteur et un groupe de consom’acteurs désireux de repenser leur mode de consommation et de s’engager pour une agriculture pérenne, économiquement, socialement et écologiquement. La création d’une AMAP répond à plusieurs objectifs :

  • créer un rapport privilégié, de convivialité et d’échanges entre un producteur local et un groupe de consommateurs ;
  • apporter une sécurité financière à des paysans qui s’engagent dans une démarche de développement durable ;
  • rendre accessibles des produits de qualité en étant informé de leur origine et de la façon dont ils ont été produit.

Une fois par semaine le producteur et les consom’acteurs se rencontrent autour du partage de la récolte, occasion d’échanger et de partager un moment convivial.

La Ville de Paris demande à l’Etat un moratoire des expulsions en 2009

A la veille de la reprise des expulsions locatives (prévue le 15 mars), de nombreuses familles confrontées à des problèmes d’emploi et de diminution du pouvoir d’achat, vivent dans la crainte de perdre leur logement.

La décision du Gouvernement de réduire de 3 ans à 1 an la période durant laquelle le Juge peut suspendre l’expulsion va fortement fragiliser la situation de nombreux locataires en difficulté.

La Ville de Paris partage les inquiétudes des associations de solidarité qui s’opposent à cette régression sociale et demande au gouvernement un moratoire sur les expulsions de locataires de bonne foi en 2009.

La promesse de la Ministre du logement de proposer une solution de relogement ou d’hébergement aux ménages expulsés est en décalage avec la baisse du budget de l’Etat affecté au logement social en 2009.

Le refus de l’Etat de se substituer aux communes qui ne respectent pas la loi SRU freine également la réalisation de logements accessibles aux ménages démunis.

La Ville de Paris, qui a déjà consacré 94 millions d’euros en 2008 aux aides sociales liées au logement pour soutenir les ménages modestes ayant des difficultés à payer leur loyer, s’engage à :

  • financer 40 000 logements sociaux d’ici fin 2013 ;
  • créer une aide « Paris logement », pour soutenir les Parisiens en difficulté qui
  • consacrent plus de 30 % de leurs ressources au loyer ;
  • amplifier l’offre de logements privés accessibles aux personnes démunies avec :
  • la création récente d’une Agence Immobilière à Vocation Sociale ;
  • la montée en puissance du dispositif « louez solidaire » (250 logements captés à ce jour pour un objectif de 1000 logements d’ici 2013), qui permet une alternative à l’hébergement des familles en hôtel.

La Ville souhaite également engager en 2009, avec le concours de l’Etat, un dispositif permettant à des organismes spécialisés de se substituer temporairement aux locataires en situation d’impayé en reprenant leur bail pour éviter l’expulsion.

Manifestation à la cité scolaire Balzac à l’occasion de la venue de Xavier Darcos

Jeudi 7 mars, à l’occasion de l’enregistrement de l’émission de France 4 « Question de génération » par les jeunes lycéens de la cité scolaire Balzac pour lequel était attendu Monsieur Xavier Darcos, Ministre de l’Education nationale, des élèves, parents d’élève et enseignants ont manifesté pour la défense de l’école publique et contre les réformes en cours, mais également pour demander des moyens supplémentaires pour le lycée et une baisse des effectifs scolaires pour le collège. Rémy Cadoret, conseiller d’arrondissement et membre du conseil d’administration du lycée, et moi-même en tant que conseillère de Paris et membre du conseil d’administration du collège, étions à leurs côtés.

img0233.jpgimg0227.jpgimg0228.jpgimg0231.jpgimg0222.jpgimg0230.jpgimg0234.jpg

Les manifestants avaient choisi de manifester en silence leur mécontentement. Monsieur le Ministre a fait le choix de les éviter et de les ignorer. Cette attitude a mis en colère les manifestants qui ont dès lors exprimé bruyamment leurs opinions…

Les prochaines réunions publiques des conseils de quartier dans le 17e

Jeudi 5 Mars à 19 h
Réunion publique du conseil de quartier Courcelles Wagram

école élémentaire, 16 rue Laugier
Thème : La répartition des compétences entre la mairie de Paris et la mairie du 17

Mardi 10 Mars à 19 h
Réunion publique du conseil de quartier La Fourche Guy Môquet

9, rue du Capitaine Lagache
Thème : L’OPAH

Mercredi 11 mars à 19 h
Réunion publique du conseil de quartier Ternes Maillot

Ecole élémentaire 16, rue du Colonel Moll
Thème : Vie et animation de nos quartiers

Mardi 17 mars à 19 h
Réunion publique du conseil de quartier Legendre Lévis

101, rue de Saussure
Thème : L’aménagement de la place Tarbé

Mercredi 25 mars à 19 h
Réunion publique du conseil de quartier Epinettes Bessières

92, boulevard Bessières
Thème : GPRU Porte Pouchet

Mardi 31 mars à 19 h
Réunion publique du conseil de quartier Batignolles Cardinet

15, rue Truffaut
Thème : La propreté

Pour aller plus loin :

La charte parisienne de la participation

Qu’est-ce qu’un conseil de quartier ?

Article sur l’appel à candidature aux conseils de quartier

 

Périmètres des Conseils de quartier

Portes ouvertes et exposition photo pour la journée des femmes

Femmes d'instants

12



Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA