Archive mensuelle de avril 2009

Page 2 sur 3

Réunion publique «Que proposent les socialistes européens face à la crise ? »

16avril01.jpg16avril04.jpg16avril02.jpg16avril03.jpg16avril05.jpg

Avec Harlem DESIR, tête de liste PS aux élections européennes, Benoît HAMON,

et Martin SCHULZ, président du groupe socialiste au Parlement européen

Jeudi 16 avril 2009
à 20h00
à l’Européen
5 rue Biot

75017 (métro Place Clichy)

 

Réunion publique  «Que proposent les socialistes européens face à la crise ? »  dans Mandat d'élu pdf Tract de lancement de campagne PSE

 

 

banner480x60 dans Mandat d'élu

 

http://elections2009./

Martin Schulz, président du groupe socialiste au Parlement européen,  a exprimé sa conviction : une nouvelle majorité au Parlement Européen est possible !

« Je suis sûr que le groupe socialiste a une très bonne chance de revenir comme la force la plus forte au Parlement européen. Je laisse le PPE gagner les sondages, nous gagnerons les élections », a-t-il affirmé.

La tête de liste nationale du SPD en Allemagne a rappellé que « 19 des 27 Etats de l’Union ont des chefs d’Etat et des premiers ministres de droite qui, selon mes informations, sont les plus impopulaires dans leur pays. En France, il me semble que le président de la République n’est pas le plus populaire ».

M. Schulz insisté sur l’importance du « droit social » au niveau européen, pour inclure un protocole qui « garantisse la primauté des droits sociaux sur les droits du marché intérieur ».

Il a souligné que le président actuel de la Commission européenne, José Manuel Barroso, « ne peut pas compter sur le groupe socialiste » du Parlement européen pour un nouveau mandat.  « Il faut dire dire non a l’Europe ultra-libérale », a-t-il ajouté.

Harlem Désir, tête de liste du PS en Ile-de-France, a également évoqué cette question déclarant que le PS allait mettre la question de la clause sociale « au coeur » de sa campagne

 

Retour sur le conseil d’arrondissement du 30 mars

Nous avons déposé en conseil d’arrondissement du 30 mars un vœu relatif à la célébration en mairie d’arrondissement des parrainages républicains. Les élus d’opposition souhaitaient que des célébrations de parrainages républicains (ou baptêmes civils) puissent être organisées en mairie du 17e. Ce parrainage symbolique fort est conforme à la tradition républicaine et contribue au développement de la citoyenneté, tant chez l’enfant que chez les parrains. De plus, la présence d’un officier d’état civil n’étant pas requise pour sa célébration, ils peuvent être facilement organisés.

La droite du 17e s’y est opposée et l’a rejeté prétextant que les familles pourraient croire qu’il s’agit d’une mesure destinée à assurer le tutorat des enfants en cas de disparition des parents…

Un vœu similaire a été déposé par le groupe socialiste et radical de gauche au conseil de Paris et a été adopté par l’assemblée parisienne heureusement, mais la maire du 17e a dit qu’elle ne le mettrait pas en pratique dans son arrondissement.

 

Nous avons également présenté un vœu suite à la réunion publique du conseil de quartier Levis-Legendre sur l’aménagement de la place Tarbé. Lors de cette réunion, les personnes présentes avaient clairement fait le choix d’un aménagement en faveur des piétons et réduisant le nombre de place de stationnement. Pour répondre à l’inquiétude de certains, j’avais proposé que l’on recherche de zones de livraison non utilisées à proximité pour compenser ces disparitions. Mme Gasnier ayant été évasive sur les suites données à cette réunion publique, il nous a semblé nécessaire de nous assurer que le projet définitivement retenu soit bel et bien présenté aux habitants en déposant un vœu demandant à ce que les décisions prises par la majorité du 17e fassent l’objet d’une restitution au public.

Surprise ? Notre vœu a bien entendu été rejeté par la majorité de droite du 17e, celle-ci se refusant à présenter le projet devant les habitants, prétendant que le présenter devant les seuls membres du bureau du conseil de quartier serait suffisant, et qu’il n’y aurait pas besoin de revenir devant les riverains… Ceux-ci apprécieront le caractère follement démocratique de cette décision de proximité.

Par ailleurs, il semblerait que le projet n’ait pu avancer depuis, la Mairie du 17e n’ayant pas encore fait part de ses intentions. Si ce retard se poursuivait, cela pourrait retarder notablement la mise en œuvre du projet. A ce jour, d’ailleurs, aucune réunion du bureau du conseil de quartier n’a été convoquée pour traiter du sujet. Si les délais prévus ne peuvent être tenus, la mairie du 17e en aura la responsabilité.

 

Enfin, nous avons du déposer un vœu suite à la réunion publique du conseil de quartier Levis-Legendre sur l’aménagement de la place Tarbé. Une mairie est une institution républicaine au service de l’ensemble des habitants. Son logo fait partie intégrante de son identité, et ne peut en aucun cas être utilisé à des fins partisanes et politiques. La maire du 17e a reconnu que cela posait problème et a accepté de retirer le logo de son site personnel et des publications de l’UMP. Nous avons donc retiré notre vœu sur la foi de cet engagement. Néanmoins, ce mélange des genres était profondément choquant et je m’étonne encore que cela ait été possible, l’équipe municipale n’étant pourtant pas composée de novices en politique…

 

De son côté, la droite a déposé un vœu demandant que des ateliers logements et des ateliers puissent s’inscrire dans le programme « logements sociaux » comme le sera la résidence étudiante. Or, renseignement pris, il s’avère qu’une telle demande aurait en effet pour conséquence de modifier l’équilibre du projet, notamment financier, qui a été trouvé entre les différents partenaires pour la répartition des 3 500 logements. Le coût d’une création d’un atelier d’artiste est en effet bien supérieur à celui d’un logement social. Par ailleurs, la Ville de Paris a d’ores et déjà mis en place un programme d’ateliers d’artistes : 280 ont été mis à disposition sous la précédente mandature et 240 sont prévus pour la mandature en cours.

La droite a également demandé à travers un voeu que soit prévue au programme des futurs terrains Clichy-Batignolles la construction d’un équipement culturel. Or il se trouve que cela est d’ores et déjà prévu dans le programme de la Ville de Paris. Nous avions donc souhaité déposer un contre vœu demandant que la mairie du 17e lance un diagnostic de la politique culturelle de l’arrondissement, de l’offre culturelle et des attentes des habitants, en lien avec les conseils de quartiers, les établissements culturels existants, les associations locales et les artistes afin de contribuer à l’élaboration d’un cahier des charges du futur centre d’animation de la ZAC Clichy-Batignolles.

Toujours aussi farouchement démocratique, la Maire du 17e a refusé de nous laisser présenter notre vœu et a fait adopter le sien.

C’est donc l’exécutif parisien qui a repris notre vœu au conseil de Paris suivant et qui l’a adopté.

Enfin, la droite a émis un vœu concernant le collectif d’artistes Trans Art Express des terrains Cardinet-Batignolles-Clichy affirmant que la Ville de Paris s’était engagée à reloger le collectif. Or il se trouve que cela est faux. La Ville s’était uniquement engagée à les aider à trouver une solution, ce qui a été fait mais sans succès. Depuis lors, le collectif n’a jamais repris contact avec le cabinet de Christophe Girard, adjoint à la culture. Par ailleurs, le collectif avait un bail précaire avec RFF, et non la Ville de Paris, et savait depuis le départ qu’ils devraient libérer les lieux. Depuis leur départ, RFF a mis à disposition un local pour leurs œuvres, et de nombreux artistes ont rejoint d’autres collectifs. Nous avons donc voté contre ce vœu, et le cabinet de Christophe Girard s’est engagé à aider ceux des artistes qui en auraient besoin et sous réserve, naturellement, qu’ils en fassent la demande.

Pour la justice sociale, pour la relance, abrogeons le paquet fiscal

La France traverse la plus grave crise économique et sociale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Loin de prendre la mesure de la situation, le gouvernement n’a toujours pas adopté le plan de relance dont notre pays a besoin.
Le paquet fiscal adopté par la majorité UMP-Nouveau Centre dès le mois de juillet 2007 est une mesure profondément injuste qui accentue les inégalités en protégeant les plus fortunés des Français. Sa suppression permettrait de dégager 15 milliards d’euros par an et de mener une vraie politique pour améliorer le quotidien des Françaises et des Français et sortir la France de la crise.

Grâce au bouclier fiscal, en 2008, année de déclenchement de la crise, 834 contribuables disposant d’un patrimoine supérieur à 15 millions d’euros ont, chacun, perçu un chèque de l’État de 368 000 euros ! La Grande-Bretagne ou les États-Unis ont décidé de faire contribuer les plus riches à lutter contre la crise ; en France l’UMP s’accroche désespérément à son bouclier fiscal et s’enferre dans l’inaction.

C’est pourquoi, je demande la suppression du paquet fiscal et du bouclier fiscal.

petitionpaquetfiscal.jpg

Nouvelle phase de concertation sur le quartier Clichy-Batignolles

Lancée le mercredi 8 avril à 18h30 lors d’une réunion de concertation en présence d’Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, d’Annick Lepetit, adjointe chargée des déplacements, des transports et de l’espace public, des maires de Clichy-la-Garenne et du 17e.

La Ville de Paris a engagé un ambitieux projet de transformation du site ferroviaire des Batignolles (17e) en lieu de vie animé et ouvert sur la Ville.

3.500 logements (sociaux, intermédiaires et libres), 115.000 mètres carrés de bureaux, commerces et activités, et de nombreux équipements seront développés autour du parc Martin-Luther-King.

Déjà réalisé en partie, ce parc de 10 hectares sera le point de convergence de nouvelles liaisons (promenades piétonnes, nouvelles voies) entre les quartiers du 17e et Clichy-la-Garenne.

Cette opération sera exemplaire en matière de développement durable avec en particulier des exigences très élevées de maîtrise de l’énergie et de préservation des ressources.

La concertation continuera en mai avec différents ateliers citoyens et une journée “portes ouvertes” le 27 juin. Tous les participants à la réunion du 8 avril ont pu s’inscrire, et un site Internet spécifique va être lancé prochainement.

Présentation des services de propreté dans le 17e

Les services de la Ville de paris sont venus présentés l’organisation des services de propreté dans le 17e lors du conseil de quartier Batignolles-Cardinet.

Les services du 17e travaille à la mise en place d’une nouvelle organisation de leurs services en lien avec la Mairie Centrale et la Mairie d’arrondissement dans le cadre des processus de décentralisation des responsabilités menés par la Ville de Paris. Le 17e est donc un arrondissement pilote pour la co-gestion des services de la propreté en lien avec les conseils de quartier.

Présentation des services de propreté dans le 17e dans Mandat d'élu pdf Services de propreté dans le 17e : présentation faite par les services lors du conseil de quartier Batignolles-Cardinet du 31 mas 2009

Lancement d’un grand débat sur l’éducation

 

http://www.agirpourleducation.fr/

L’école souffre et n’a jamais été aussi maltraitée qu’aujourd’hui : des milliers de postes supprimés, des réformes régressives, des personnels vilipendés, des élèves méprisés. Les effets de cette obstination à affaiblir l’école se font sentir : 150000 élèves sortent sans qualification du système éducatif, des classes ferment dans tous les départements au mépris de l’école démocratique de proximité, un échec scolaire insupportable qui favorise la reproduction sociale, un taux de réussite au bac qui ne progresse plus depuis plus de 10 ans.

La droite a enfoncé l’école dans une crise profonde et grave : l’instrument de promotion sociale est en panne et la confiance n’existe plus. Pourtant, à l’heure d’une crise économique et sociale majeure, il est essentiel de redonner priorité à l’éducation, premier lieu de la promotion sociale et de la lutte contre les inégalités.

De la maternelle à l’université, l’école doit être le creuset de notre vivre ensemble et le lieu de l’émancipation individuelle. Dans la société du progrès et de la connaissance que nous voulons défendre, le service public d’éducation est au centre. Nos objectifs sont ambitieux : 100% d’une génération sortant avec une qualification de l’école, 50% accédant à un diplôme de l’enseignement supérieur. Les 10 chantiers soumis aujourd’hui au débat doivent permettre à une école rénovée d’être à la hauteur de ces ambitions.

Bruno JULLIARD
Secrétaire national à l’éducation du parti socialiste

 Lancement d'un grand débat sur l’éducation dans Mandat d'élu pdf Livret du Parti Socialiste : “L’Ecole en danger, l’état des lieux de la politique éducative du gouvernement”

Le Stif s’engage pour le prolongement de la ligne 14 et la désaturation de la ligne 13

Le conseil d’administration du STIF (syndicat des transports d’Ile-de-France) a annoncé le prolongement de la ligne 14 de métro pour désengorger la ligne 13.

Pour désengorger la ligne 13 de métro a été retenu le projet de prolongement de 5,2 km au Nord de la ligne 14 jusqu’à la station Mairie de Saint-Ouen. Au moins trois nouvelles stations sont envisagées : Porte de Clichy (correspondance avec la branche Asnières-Gennevilliers de la ligne 13 du métro et autant que possible, avec le RER C), Mairie de Saint-Ouen (correspondance avec la branche Saint-Denis de la ligne 13 du métro) et Clichy-Saint-Ouen (correspondance avec le RER C). Ce prolongement sera entièrement souterrain

Ceci permettrait de ramener le nombre de voyageurs de la ligne à « environ 16.500 voyageurs en heure de pointe, soit environ 6.000 de moins qu’en l’absence de prolongement » pour une baisse de fréquentation estimée à 25%.

Le coût d’objectif du projet est chiffré entre 932 et 954 millions d’euros. Pour le matériel roulant, le coût d’achat des rames supplémentaires est quant à lui estimé à 143 millions. Les nouvelles rames pourraient d’ailleurs être composées de 8 voitures contre 6 pour la ligne actuelle.

Le conseil d’administration a également décidé aujourd’hui qu’il allait financer à 50% les 130 nouvelles rames à deux étages du RER A, soit 650 millions d’euros.

Désaturation de la ligne 13 : Pour les élus de droite « il est urgent d’attendre »

COMMUNIQUE de PRESSE d’Annick LEPETIT,
Députée de Paris
Adjointe au Maire de Paris chargée des déplacements,
des transports et de l’espace public,

Désaturation de la ligne 13 : Pour les élus de droite « il est urgent d’attendre »

Demain sera présenté en Conseil d’administration du STIF le document contenant les grandes lignes du projet de désaturation de la ligne 13 du métro parisien.

Il s’agit de l’aboutissement de plusieurs mois d’études, de réflexion et d’échanges entre élus, usagers et partenaires, qui ont permis de dégager une solution qui va permettre de décharger significativement la ligne 13, tout en offrant un nouveau maillage de la zone Nord Ouest de Paris et de la Petite Couronne en desservant les nouveaux quartiers urbains.

Je me réjouis sincèrement de l’aboutissement de ces travaux, auxquels j’apporte un soutien actif et continu, notamment depuis que je siège comme Vice présidente du STIF. Le rapport qui sera soumis au vote des élus demain matin permettra, une fois adopté, de saisir la Commission Nationale du Débat Public.
Pour cette raison, je suis extrêmement choquée d’apprendre que les élus de l’UMP qui siègent au STIF ont fait savoir qu’ils ne voteraient pas en faveur de ce projet en prévoyant un renvoi du dossier en commission ce qui, en d’autres termes, revient à dire : « il est urgent d’attendre ».

Comment peut-on faire preuve d’un tel déni du quotidien des usagers des transports en commun ? Comment peut-on oser demander le report des décisions quand enfin elles arrivent ? Nous retrouvons les manœuvres dilatoires de la droite en matière de transports collectifs comme lorsqu’elle était aux manettes du STIF et nous a déjà fait prendre un retard considérable.

J’ose espérer que la sagesse l’emportera et que les élus de l’UMP sauront se souvenir qu’en décembre 2007, lorsque avait été prise la décision d’engager les études de désaturation de la ligne 13 au STIF, le vote avait été unanime ……

http://www.annicklepetit.fr/

Retour sur le conseil de Paris des 6 et 7 avril 2009

Retour sur le conseil de Paris des 6 et 7 avril 2009 dans Mandat d'élu pdf Lettre de la Fédération parisienne du parti socialiste suite au Conseil de Paris des 6 et 7 avril 2009

  • Les Halles, c’est parti
  • Une réponse sociale et solidaire à la crise
  • Fraternité Saint-Pie X, baptêmes républicains : les choix de la droite
  • Les grosses ficelles de l’UMP

 

Intervention en Conseil de Paris sur la mise en place d’une collecte pneumatique des déchets sur le futur aménagement Clichy-Batignolles

Mes chers collègues

A travers cette délibération, je me félicite aujourd’hui, en tant qu’élue du 17e arrondissement, de voir la première étape de la mise en place d’un réseau de collecte pneumatique souterrain pour les déchets dans le futur quartier Clichy-Batignolles.

Ce réseau de collecte sera composé d’un ensemble de bornes disposées dans les immeubles, les rues et chez les commerçants. Les déchets ainsi collectés seront ensuite entraînés par un système aéraulique d’aspiration à travers un réseau de conduites souterraines. Ils seront ainsi acheminés jusqu’à leur terminal, le centre de tri au nord du site. Ils y seront triés puis stockés jusqu’à leur évacuation vers des centres de traitement appropriés. Les bornes permettront la collecte sélective, à l’exception du verre du fait de ses caractéristiques abrasives. Des colonnes enterrées spécifiques lui seront destinées.

Ce système de collecte éprouvé dans de nombreuses villes européennes est particulièrement innovant en France tant dans son application à une telle échelle que dans un contexte urbain aussi dense. Il est conçu pour traiter les déchets de 8000 habitants, estimés à environ 3 à 4000 tonnes de déchets par an. Les travaux devraient débuter en 2010 pour un fonctionnement progressif à partir de 2013.

Sa mise en œuvre est possible car il s’agit un quartier nouveau qui profitera de la création de voiries et de l’extension de réseaux. Une telle exploitation serait particulièrement compliquée à mettre en œuvre dans le bâti ancien de notre ville.

Cet investissement participera à l’activité économique à Paris, de même que l’ensemble du projet Clichy-Batignolles à un moment où il est indispensable de soutenir l’activité et maintenir les investissements. Mais ce projet est avant tout un vrai choix politique misant sur des bénéfices écologiques importants.

En effet, ce système constituera une amélioration notable du confort et du cadre de vie des habitants. Le service sera disponible 24H sur 24, sans bac à entrer et sortir et à nettoyer, avec une disparition des nuisances olfactives et des risques sanitaires. Les trottoirs seront dégagés de tout bac, et les nuisances liées à la collecte par camion disparaîtront. Moins de camions de collecte dans les rues, c’est une circulation améliorée pour tous, moins de nuisances sonores, et surtout moins de pollution de proximité.

Mais au-delà de ces bénéfices pour les habitants, c’est l’ensemble de la collectivité parisienne qui bénéficiera des atouts écologiques de cette technique innovante. En effet, cette opération participera directement à la réalisation des objectifs du Plan Climat de la Ville de Paris grâce à la suppression totale des émissions de polluants et gaz à effet de serre liés à la collecte et au transport des déchets.

Ce projet montre une fois de plus la volonté de la Ville de Paris, et votre volonté sans cesse réaffirmée, Monsieur le Maire, d’inscrire votre politique dans une démarche globale et ambitieuse de développement durable, prenant en compte tous les enjeux environnementaux d’une ville durable.

Vous confirmez, Monsieur le Maire, qu’en matière de changement climatique, les villes ne sont pas le problème, mais au cœur des solutions, si ce n’est « la » solution.

Je vous en remercie.

 

Intervention en Conseil de Paris sur la mise en place d'une collecte pneumatique des déchets sur le futur aménagement Clichy-Batignolles dans Mandat d'élu pdf Pour découvrir la technique : présentation par les services de la Ville de Paris de la collecte pneumatique lors du conseil de quartier Batignolles-Cardinet 

123



Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA