• Accueil
  • > Mandat d'élu
  • > Cité judiciaire à Batignolles : le maire de Paris fait des propositions concrètes au Gouvernement

Cité judiciaire à Batignolles : le maire de Paris fait des propositions concrètes au Gouvernement

Lors du Conseil de Paris d’octobre 2008, la Ville de Paris a proposé d’étudier l’installation du tribunal de grande instance de Paris sur le site des Batignolles. Le maire de Paris se réjouit de la décision du Président de la République annoncée le 29 avril dernier au Palais de Chaillot que ce secteur de Clichy-Batignolles accueille la Cité judiciaire de Paris.

Depuis octobre dernier, la Ville de Paris a mené une étude détaillée et arrive à la conclusion qu’il est possible de réorienter le projet de Clichy-Batignolles pour y installer le tribunal de grande instance, au prix de la modification du programme initial d’aménagement (reprogrammation et déplacement d’équipements publics, logements sociaux…). En outre, cette implantation devra faire l’objet d’une révision du PLU, puisque le bâtiment dépassera le plafond des hauteurs aujourd’hui limité à 37 m. Cette modification du PLU s’articulera avec celles prévues dans le cadre du débat sur l’évolution du paysage urbain sur différents secteurs de la couronne parisienne.

La nécessité et l’urgence de doter la Justice d’un équipement digne et adapté justifient ces ajustements.

Pour un équipement de cette importance, la desserte en transports collectifs du site devra être améliorée. Différents projets sont sur la table, inscrits dans le plan de mobilisation présenté par Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France : prolongation de la ligne 14, amélioration de la cadence entre Saint-Lazare et la Défense, rénovation de la gare de Pont-Cardinet, prolongement du tramway T3… La Ville de Paris et la Région Ile-de-France attendent de l’Etat des réponses sur ces questions.

Le maire de Paris a écrit au Premier Ministre  le  11 mai 2009  pour lui indiquer qu’il donne mandat à la Directrice de l’Urbanisme de la Ville de Paris pour mener les discussions techniques et aboutir le projet de Cité Judiciaire décidé par le Président de la République. Il s’agit de mettre en œuvre cette décision le plus rapidement possible, afin d’offrir une perspective crédible et concrète pour l’amélioration des conditions d’exercice de la Justice à Paris.

4 Réponses à “Cité judiciaire à Batignolles : le maire de Paris fait des propositions concrètes au Gouvernement”


  • François Sauret

    Un projet défendu de longue date par Brigitte Kuster la maire du 17e. Pourquoi Bertrand Delanoë communique t-il si tard après les annonces du Président de la République. Pire, la confusion sur le lieu d’installation du TGI par Mme Hidalgo dans le Parisien laisse augurer du peu d’intérêt porté par la gauche pour ce qui sera le plus beau projet parisien du Grand Paris. Je salue l’engagement de Brigitte Kuster, on ne peut pas dire la même chose de tout le monde. Vous avez loupé le projet de la décennie pour le 17e.

  • Edouard LABROUSSE

    Ma chère Isabelle, chère amie,

    en tant que juriste habitant le 17e, inutile de te dire que le déplacement aux Batignolles de la CJ est une très très bonne nouvelle.

    bises

  • MASSEIX gisele

    C’est une belle perspective pour le quartier mais je m’inquiète pour les transports, il y a urgence à passer à l’action au plus vite…et d’après ce que nous savons via Déclic rien n’est défini pour l’instant mais peut-etre ce projet permettra-t-il d’obtenir de nouvelles orientations et surtout des crédits.

  • Bonjour Monsieur Sauret

    Voyant votre grande admiration pour la Maire du 17e, il ne m’étonnerait pas que vous soyez liés à vos illustres homonymes membres de l’UMP et du MEDEF…

    Concernant l’installation du TGI sur le site des Batignolles, à son habitude, la maire actuelle du 17e essaye d’apparaître comme l’initiatrice du projet.

    Or il s’avère que la Ville de Paris est en négociation depuis des années avec l’Etat sur l’implantation du TGI, la ville souhaitant Masséna et l’Etat essayant d’imposer Tolbiac. Or ce projet de l’Etat aurait remis en cause le programme de près de 1000 logements prévu par la Ville et obligé à construire des logements sur dalle, un urbanisme unanimement rejeté par tous les architectes.

    Pour sortir de l’impasse, dans le cadre des négociations entre la Ville et l’Etat, il a été entendu que la ville ferait faire une étude sur l’éventuelle implantation du TGI aux Batignolles. Et ce, bien avant, que la Maire du 17e s’enthousiasme à l’automne 2008 pour un projet qui était déjà dans les tuyaux.

    Le plus drôle dans tout cela, c’est qu’en 2006 « L’entourage de Mme de Panafieu accusait Bertrand Delanoë d’avoir obtenu le quota de logements qu’il souhaitait en échange d’une contrepartie : son accord à terme sur l’implantation du futur tribunal de grande instance (TGI) de Paris. » (voir article http://europaconcorsi.com/stories/51506-Paris-Grandes-manoeuvres-entre-la-Mairie-et-Matignon-autour-du-foncier-parisien)

    L’accord a été trouvé en effet. Mais j’ai comme un doute sur l’influence politique de l’actuelle maire du 17e par rapport à cette décision, comme ce fut le cas en 2006 pour l’accord entre le gouvernement de Villepin et le Maire de Paris.

    Maintenant concernant la mise en oeuvre du projet Clichy-Batignolles, espérons que l’Etat sera plus dynamique et plus prompt à sortir les financements du TGI, et qu’il compensera le manque à gagner pour la Ville en termes de création de logements mais aussi en termes d’équilibres financiers.

    Bien cordialement

    Isabelle Gachet

Laisser un Commentaire




Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA