Archive mensuelle de juin 2009

Paris solidaire / Un été 2009

a4tparis09hd.jpg

La Ville de Paris propose chaque été une multitude d’activités de loisirs à l’attention des enfants et des adolescents. Du désormais traditionnel « Paris Plages » aux parcours dans les musées, en passant par les balades dans les jardins ou les centres de loisirs et les séjours, l’offre estivale est foisonnante, souvent gratuite ou à un tarif accessible, mais parfois peu connue des Parisiens et notamment de ceux pour qui elle est destinée en priorité.

Parce que 56% des Français ne partiront pas en vacances cet été, il est apparu essentiel de rendre cette offre davantage lisible et visible, qu’elle soit à caractère ludique, culturel, éducatif, sportif ou de loisirs. En plaçant l’été 2009 sous le signe d’un « Paris solidaire », c’est à toutes les familles que ce dossier s’adresse, et particulièrement à celles touchées par la crise. Les nombreuses activités proposées dans les quartiers parisiens Politique de la Ville font en ce sens l’objet d’une approche spécifique, pour que chaque jeune parisien, quelque soit sa situation, puisse se divertir cet été.

Découvrez toutes les offres de divertissement proposées par la Ville de Paris à vos enfants cet été : http://www.ete.paris.fr ou au 3975

Paris solidaire / Un été 2009 dans Mandat d'élu pdfParis solidaire / Un été 2009

 

Fête du jardin partagé dimanche 28 juin

Je vous invite à découvrir l’animation de l’association « Cultures et Potagers 17/18″ 

afficheftedesjardins1.jpg

Demain, journée Portes ouvertes OPERATION CLICHY BATIGNOLLES

flyer27juin091.jpgDemain, la Ville de Paris et la Semavip organisent une journée de rencontres et de découverte du projet d’aménagement Clichy Batignolles, dans le nouveau Parc Martin Luther King – Paris 17ème.

  • Des espaces de présentation seront installés sur le mail du Parc où urbanistes, paysagistes et architectes seront présents pour expliquer leurs projets.
  • Des visites dans des cars écologiques permettront de prendre la mesure du site et d’en comprendre les enjeux (départ toutes les heures, de 11h à 17h).
  • Pour les jeunes publics, des ateliers pédagogiques proposeront des modules ludiques d’initiation aux questions de la ville, à l’échelle de Paris et du futur quartier.
  • Une série d’animations : bornes carbones, jeux anciens, buvette, buffet, accompagneront cette journée qui se veut à la fois informative, pédagogique et conviviale.

flyer27juin092.jpgRendez-vous au Parc Martin Luther King, rue Cardinet, Paris 17e
De 11h à 18h
Métro Brochant

Télécharger le flyer en pdf

Découvrez le projet d’aménagement du carrefour Tarbé-Saussure-Salneuve

Voici le projet définitif pour l’aménagement du carrefour présenté lors du dernier conseil de quartier Levis-Legendre. Découvrez le projet d'aménagement du carrefour Tarbé-Saussure-Salneuve dans Mandat d'élu pdf Projet de la place Tarbé

Il faut féliciter les services qui ont su concilier intelligemment les différentes demandes des riverains et usagers (aménagement du paysage et amélioration du cadre de vie, rééquilibrage de l’espace public au profit des piétons, lutte contre le stationnement anarchique, création de stationnement deux-roues motorisées ou non, maintien des capacités de stationnement…)

saussurecopie.jpg

Ainsi, les places de stationnement utilisées dans le cadre de l’aménagement seront totalement compensées par des place de livraison  transformées en stationnement payant, et deux places de  stationnement payant supplémentaires seront réalisées.

Les travaux se dérouleront du 6 juillet au 4 septembre pour limiter les nuisances pour les riverains. Pour connaître le détail des travaux : pdf dans Mandat d'élu Réaménagement du carrefour formé des rues Tarbé, Saussure, Salneuve : du 6 juillet au 4 septembre 2009

Appel à projets « Paris 2030 »

La Ville de Paris propose aux scientifiques d’esquisser la métropole du futur

La Ville de Paris lance une nouvelle édition du programme « Paris 2030 », appel à projets de recherche destiné à faire progresser les connaissances sur Paris afin d’esquisser de la métropole du futur.

Paris 2030 s’adresse à la communauté scientifique. La Ville de Paris est en elle-même un objet de recherche en de nombreux domaines et compte sur les chercheurs pour questionner et éclairer sous un jour nouveau ce qui la constitue : sa diversité sociale, sa composition urbaine, sa dynamique économique, touristique, politique, culturelle, sa biodiversité, son histoire, ses héritages et ses transformations.

Initié sur proposition du Conseil scientifique de la Ville de Paris, qui expertise les dossiers reçus, l’appel à projet de recherche comporte désormais une dimension prospective, et encourage les comparaisons internationales.

En 2009, entre 6 et 10 projets de recherche d’une durée de deux ans pourront être soutenus à hauteur maximum de 40 000€ par projet.

« Paris 2030 », tout comme les autres appels à projet de recherche de la Ville de Paris est entièrement dématérialisé.

Les candidatures doivent être déposées sur le site internet www.recherche.paris.fr avant le 10 juillet 2009.

afficheparis2030.jpg

Création d’un fonds destiné aux jeunes entrepeneurs à Paris

Bertrand Delanoë a annoncé lundi dernier la création d’un fonds « Paris Innovation amorçage ». Ce fonds sera doté de 2 millions d’euros en 2009 et destinée aux jeunes créateurs d’entreprises.

Il sera financé à parts égales par la Ville de Paris et l’établissement public d’aide aux PME OSEO à hauteur de 1 million d’euros chacun. Il s’agit pour la ville de Paris de donner un coup de pouce financier au lancement d’une nouvelle entreprise.

Concrètement, il s’agira de subvention et d’avance remboursables finançant des start-up ou des incubateurs labellisés par la Ville de Paris, et non d’un fonds d’investissement dans le capital.La Ville de Paris prévoit également de créer 55.000 m2 d’incubateurs supplémentaires et pépinières nouvelles d’ici à 2014 pour atteindre un total à 100.000 m2.

Pour toutes les aides mises en place par la Ville à destination des entrepreneurs  : découvrez la rubrique sur le site de le Ville de Paris

Inscriptions ouvertes pour les EMS (écoles municipales des sports)

Cette année encore les écoles municipales des sports en partenariat avec les fédérations et les grands clubs parisiens organisent des stages sportifs pendant les vacances d’été 2009 pour les enfants de 8 à 16 ans. A travers 90 stages et 30 sports, 1900 places sont proposées du 6 juillet au 28 août dans les centres de nombreux arrondissements de Paris, activités encadrées par des animateurs sportifs de la Ville de Paris, diplômés d’Etat.

Cet été, les EMS adoptent quatre nouvelles formules :

  • Formule Pros :  » Pour vivre la vie des champions « …

…en immersion dans les grands clubs parisiens avec le Stade Français, le Paris volley, le Paris Handball et pratiquer dans des sites d’exception comme Clairefontaine, Marcoussis, Rolland Garros…

  • Formule Nature :  » Le sport au grand air « 

Découvrez la nouvelle offre sport nature : canoe-kayak, course d’orientation,
escalade, golf, voile …il y a en a pour tous les goûts dans les parcs
interdépartementaux et les bases régionales de loisirs de l’Ile de France.

  • Formule Proximité :  » Des stages sportifs près de chez vous « 

Une formule de stages courts autour du concept 3 jours / 3 sports. BMX, Boxe anglaise, française et chinoise, double dutch, Flag, foot US, hip hop, roller, rugby,skate, street basket.. Des combinaisons multiples autour d’un même thème.

  • Formule Clubs :  » Progresse dans ton sport favori « 

Badminton, cirque, tennis, natation, trampoline, escrime, tir à l’arc…Retrouve tes sports favoris entre amis dans un esprit de détente et de loisir.

 

Les inscriptions s’effectuent par téléphone au 01 42 76 30 00 ou par mail : ems.contacts@paris.fr – ou ems.inscriptions@paris.fr

Pour plus de renseignements : www.paris.fr

Pour le maintien des postes RASED supprimés à la prochaine rentrée

Ceci est un communiqué de la délégation  de parents et d’enseignants du 17ème et  9ème avec le soutien des syndicats départementaux SNUDI-FO,  SNUipp-FSU, Sud Education et de la FCPE

 

ASSEMBLEE GENERALE

Mardi  23 juin  à 18 h 30

Ecole élémentaire 23, av. de St Ouen 17ème

M° La Fourche

 

Compte rendu des délégations de parents et d’enseignants d’écoles des 17ème, 10ème et 9ème arrondissements rassemblés au Rectorat de Paris mercredi 17 juin avec les syndicats SNUIPP, SNUDI-FO et SUD Education.

Mercredi 17 juin 2009 des parents et des enseignants des écoles St Ouen, Dautancourt, Boursault, Bessières (17ème), Belzunce (10ème) et Chaptal (9ème) accompagnés de représentants des syndicats SNUIPP-FSU, SNUDI-FO et SUD Education, de représentants de la FCPE Dautancourt-St Ouen, Belzunce et Chaptal ainsi qu’Isabelle Gachet, Conseillère de Paris et du 17e se sont rendus au Rectorat pour exiger :

  • Le maintien des 5 postes RASED (1G et 4 E) supprimés dans le 17ème arrondissement
  • Le maintien du poste G (rééducateur RASED) supprimé dans la circonscription 9ème 10ème arrdt.

Nous refusons la suppression des postes spécialisés, indispensables à l’aide des élèves en difficulté, mesure « justifiée » par la mise en œuvre des décisions ministérielles rejetées par les enseignants et les parents (« aide personnalisée », stages de remise à niveau…).

Plusieurs milliers de parents d’élèves et d’enseignants dans les arrondissements ont signé des pétitions pour le maintien de ces postes (72 supprimés à Paris). Des délégations ont été reçues par les autorités académiques, des démarches auprès des élus ont été engagées… mais aucune réponse n’a été apportée à nos revendications.

Nous voulons des réponses tout de suite, sans attendre la rentrée.

Mercredi 17 juin, la délégation des parents, des enseignants, accompagnée par les élus, les représentants syndicaux s’est vue opposer une fin de non recevoir : personne au rectorat n’a daigné nous recevoir !

Nous avons donc décidé :

  • de convoquer une assemblée générale dans le 17ème arrondissement. Les autres arrondissements sont invités à y participer,
  • de contacter tous les syndicats enseignants et les associations de parents d’élèves.
  • de demander le soutien de tous les élus : maires, adjoints, députés… (nous avons d’ores et déjà l’accord de Mmes Lepetit député du 17ème et Gachet Conseillère de Paris et du 17ème),
  • de nous adresser de nouveau  aux autorités académiques et au Ministre,
  • de publier un communiqué de presse.
  • de nous adresser à toutes les écoles pour rendre compte de nos demandes.

Harmonisation des tarifications de la restauration scolaire prévue pour la rentrée 2010

Actuellement, on ne paye pas la même chose au même niveau de revenus selon qu’on déjeune dans un arrondissement ou dans autre.
Dans son contrat de mandature, le Maire de Paris s’est engagé à faire en sorte que la tarification de la restauration scolaire soit transformée pour améliorer la justice sociale. Quand on est allocataire du R.M.I. ou que l’on gagne le S.M.I.C., que l’on vive dans le 16e arrondissement ou dans le 20e arrondissement, il est normal que l’on paye la même chose quand on déjeune à la cantine le midi.

L’objectif est bien d’avoir une grille unique de huit tarifs sur tout Paris, prenant en compte le quotient familial pour les écoles et pour les collèges, et ce, dès septembre 2010. Cette réforme se fera sans conséquences financières sur les caisses des écoles. Les collèges seront intégrés à cette réforme, même si cela est plus compliqué, puisque deux tiers des collèges fonctionnent en dehors des services de restauration des caisses des écoles.

Le rapport financier de la Ville de Paris 2008

Contrairement à la Mairie du 17ème, la Ville de Paris présente chaque année un rapport financier explicitant comment sont engagées les finances de la Ville.

Si le compte administratif 2008 s’inscrit dans un contexte de crise, l’effort d’investissement de la Ville s’est maintenu en 2008 à un niveau très élevé, près de 1,600 milliards d’euros, pour la solidarité et l’innovation. Paris a consacré 549 millions d’euros au logement, permettant le financement de 6 111 nouveaux logements en 2008 mais aussi l’attribution de 2 955 prêts « Paris logement ». 136 millions d’euros ont été affectés au patrimoine scolaire. 116 millions d’euros ont été consacrés à des travaux d’aménagement de l’espace public, notamment 20 millions d’euros pour le prolongement du tramway. Dans le secteur de la petite enfance, un investissement soutenu à hauteur de 49 millions d’euros a permis en 2008 l’ouverture de 792 places en crèche ou en halte-garderie.

Tout cela n’a été possible qu’au prix d’une gestion très maîtrisée. Dans cet esprit, les charges courantes de fonctionnement ont été relativement maîtrisées (+ 3,3 %) tandis que la progression de la dette était limitée à 9 %. Paris est ainsi parvenu à réaliser un programme d’investissement de près de 1,6 milliard d’euros en 2008 en n’augmentant que marginalement son endettement. Elle reste ainsi l’une des collectivités les moins endettées de France, avec un ratio d’encours de dette / recettes réelles de fonctionnement de 39 % en 2008, contre 169 % à Marseille, 72 % à Lyon et 57 % à Bordeaux, tandis que la moyenne nationale des communes de plus de 100 000 habitants est de 79 % en 2007.

Malheureusement, les recettes de fonctionnement de la collectivité parisienne diminuent elles pour la première fois depuis bien longtemps. La chute des droits de mutation, qui sont passés à 856 millions d’euros en 2008 contre 940 en 2007, représente une baisse pour 2008 de près de 9 %, et la tendance s’accentuera en 2009 dans des proportions sans doute très supérieures.

La seconde raison de cette baisse, c’est le désengagement continu de l’Etat qui devait, à la fin 2008, 119 millions d’euros aux Parisiens au titre du R.M.I. tandis que de lourdes incertitudes pèsent encore sur le mode de financement du R.S.A. En matière de transport, la charge indue supportée par la Ville s’élève à 9 millions par an. La réforme des conditions d’assujettissement de France Télécom à la taxe professionnelle a entraîné une perte cumulée de recettes de la Ville de Paris de 82 millions. 12 millions au titre des dépenses de l’APA. 36 millions de perte sur trois ans en lien avec les redevances des opérateurs de Télécoms.

Et pour nous, spécifiquement dans le 17ème, c’est 36 millions que l’Etat doit à la Ville pour la couverture du périphérique.

En additionnant tous ces chiffres, on arrive à un total de 313 millions d’euros. Ce n’est pas parce que la Ville de Paris a une excellente gestion que l’Etat peut se permettre d’en avoir une aussi déplorable. Au-delà de ces sommes dont les Parisiens peuvent à bon droit s’estimer spoliés, ce qui est en cause, c’est la conception même de la décentralisation du gouvernement actuel. En 2004, le gouvernement a organisé un désengagement massif de l’Etat, au moyen de ce qu’il a nommé un acte 2 de la décentralisation, texte décentralisateur qui a été imposé au coeur de l’été, à l’appui d’une procédure de 49-3, et donc sans vote de la représentation parlementaire. Ce passage en force de l’Etat a dicté des transferts obligatoires aux collectivités et organisé une compensation financière de l’Etat en deçà des dépenses imposées. En 2008,  l’Etat continue de se désengager de secteurs essentiels, au risque de remettre en cause l’égalité des Parisiennes et des Parisiens, leur égal accès au service public, leur droit à un logement décent, ainsi qu’à un système de santé abordable. Cette pression financière de l’Etat sur les collectivités va se poursuivre en 2009, notamment avec les menaces qui pèsent sur la taxe professionnelle, ou la mise en place du R.S.A. Tout cela va encore s’ajouter aux 300 millions d’euros que l’Etat doit aux Parisiennes et aux Parisiens.

Le rapport financier de la Ville de Paris 2008 dans Mandat d'élu pdf Télécharger le rapport financier 2008 de la Ville de Paris

123



Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA