• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archive mensuelle de septembre 2010

Mon intervention au conseil de Paris sur les terrains Clichy-Batignolles

Monsieur le Maire, Chers collègues,

Le transfert des concessions des ZAC Clichy-Batignolles et Cardinet-Chalabre à PARIS Batignolles Aménagement permettra une gestion plus souple et une meilleure réactivité de l’aménageur. Alors que la création de la SPLA a été votée à l’unanimité de ce conseil en février dernier, la droite du 17e a refusé de voter ces transferts qui constituent pourtant l’objet même de cette SPLA.

Mais ce n’est pas là leur seule incohérence, ni mauvaise foi – loin s’en faut.

Deux vœux stériles et polémiques sont déposés par la droite. Ils ratiocinent pour demander la suspension de l’aménagement. Les motifs évoqués sont spécieux.

Ils prétendent que la venue du TGI ne serait pas prise en compte alors même que le secteur Nord a été totalement revu impactant profondément les autres secteurs. Cela a entraîné une baisse globale de 470 logements qui ne serait nullement compensée par 5% en plus de logements sociaux intermédiaires PLS si cette solution  venait à être retenue.

Ils prétendent que rien n’est prévu pour le traitement du boulevard Berthier. Or, dès le départ,  le traitement arboré de l’entrée nord et la requalification du boulevard étaient prévus. La venue du T3 permettra en outre la requalification totale du secteur jusqu’à la Porte d’Asnières, et bien sûr sa desserte. On peut regretter d’ailleurs que leurs amis n’aient pas prévu à l’époque où ils lançaient le projet des Hauts de Malesherbes cette même desserte.

Ils nient et dénigrent le travail mené par l’architecte concepteur, Monsieur Grether, pour relier les quartiers entre eux : les liaisons supplémentaires au-dessus des voies ferrées, lesnouvelles voies, le parc conçu comme un lieu de rencontres, de traversées et de respiration…

Ils ignorent, au propre comme au figuré, les exigences environnementales particulièrement poussées du projet, plus élevées que les futures normes nationales telle le RT 2012 issue du Grenelle.

Ils refusent de soutenir Annick Lepetit dans ses demandes légitimes à l’Etat pour participer à l’effort de densification des transports en commun. Ils considèrent que la desserte du secteur ne peut pas être une priorité pour l’Etat, nous ont-ils rappelé ici même il y a quelques mois – au sujet du T3.

Alors qu’ils martelaient que la Ville devait financer un arrêt Cardinet, leur silence est assourdissant sur l’absence de mention de cet arrêt dans le projet du Grand Paris soumis à la concertation. Ils nous soutenaient à l’envi que c’était la volonté du président de la République, volonté qui n’est même plus aujourd’hui simple velléité. Heureusement le STIF – lui – a fait le choix d’étudier cette possibilité.

La droite du 17e est incapable d’émettre la moindre proposition concrète, hormis celle de remettre en cause avec obstination la proportion de 50% de logements sociaux décidée avec le gouvernement Villepin. Avec patience, Anne Hidalo leur rappelle régulièrement l’équilibre global – mais aussi par lots : avec tous les équipements publics, les commerces, les bureaux, la répartition entre les différentes catégories de logements sociaux, la proportion de logements privés à loyers maîtrisés et libres…

Aucune manœuvre de désinformation ne nous aura été épargnée, ni sur la qualité des habitants des logements sociaux, ni sur le type d’immeubles prévus, ni sur l’urbanisme, ni sur la mixité sociale.

Je déplore cette attitude d’obstruction systématique et ce mépris de l’intérêt général. Au nom des habitants du 17e et des Parisiens qui peinent à se loger à Paris en raison des niveaux des ventes et des loyers, et de la rareté du parc, je vous remercie, Monsieur le Maire,  pour votre politique volontariste et l’ambition que vous portez pour notre arrondissement, avec Anne Hidalgo et Annick Lepetit.

Opération Recrutement Job Etudiant !

L’Antenne Jeunes Loucheur, équipement jeunesse de la Mairie de Paris gérée par la Fédération de Paris de la Ligue de l’Enseignement, organise une journée de recrutement Job Etudiant  le jeudi 7 octobre de 14h à 17h dans ses locaux pour des postes de surveillant de cantine et d’étude, de sortie d’école et garde d’enfant, ainsi que de l’aide aux devoirs.

Les jeunes doivent venir munis de CV (possibilité d’imprimer sur place) et pourront s’entretenir directement avec les recruteurs.

Intitulé des postes

Types de postes proposés par la DASCO :

  • accompagnement scolaire dans le cadre du dispositif « coup de pouce » de 16h30 à 18h00, établissement scolaire du 17ème et 18ème : 50 postes
  • surveillant de cantine et d’étude : 50 postes
  • ALEM (accompagnement à la scolarité pour CM2): 10 postes
  • AFM6 (ateliers français et mathématiques pour des collégiens en 6ème) : 30 postes
  • Assistant d’éducation : 5 postes

Types de postes proposés par l’Association Générale des Familles 17 :

  • sortie d’école et aide aux devoirs

Antenne Jeunes Loucheur
3 rue Louis Loucheur

75017 Paris

01 42 26 14 20

ajloucheur@laligue.org

La ville s’engage dans nos quartiers

La politique de la Ville est une des priorités de la Ville et du Maire de Paris. En 2009, 285 millions d’euros ont été investis par la Ville de Paris en politique de la ville pour 300 000 Parisiens.

Dans le 17e, il s’agit d’un effort très important  pour le secteur de la  Porte de Clichy – Porte Pouchet -Porte de St Ouen qui touche 13 000 habitants sur45 hectares. Plus de 500 enfants ont été suivis en soutien éducatif. 178 000 euros ont été consacrés pour aider les associations locales dans leur projet.

Le quartier concentre de grands équipements destinés aux Parisiens tels que stade, caserne, lycée, cimetière… Il y a un nombre important d’équipements destinés aux jeunes et d’équipements sportifs. Il est en revanche dépourvu de structures en faveur de l’emploi même si quelques unes sont situées à proximité.

Les logements correspondent pour près des deux-tiers à des ensembles d’habitat social de différentes époques. La  population tend à vieillir car l’installation des ménages du secteur HLM remonte souvent à plusieurs décennies.

Le tissu commercial est peu dense et concentré le long du boulevard Bessières. Le tissu économique est également peu développé avec seulement 0,7 emploi par actif résident (1,4 à Paris).La population du quartier se caractérise à la fois par une forte proportion de jeunes de moins de 25 ans et dans le même temps par une population vieillissante. La part des 60 ans et plus compte parmi les plus importantes des quartiers prioritaires (23 % contre 20 % à Paris). Les foyers monoparentaux sont particulièrement nombreux : ils forment 38 % des familles (26 % à Paris).

Les ménages à bas revenus sont près de deux fois plus représentés dans le quartier (21%) qu’à Paris (11%). Les allocataires du RMI sont également plus nombreux (8 % contre 5 % à Paris). Le retard scolaire est nettement supérieur à celui observé de l’arrondissement : 16 % des élèves sont concernés  en fin de primaire (11 % dans le 17e). Enfin, un habitant sur cinq ne possède aucun diplôme (11% à Paris).

-> Découvrez le GPRU de la Porte Pouchet

A l’occasion d’une réunion d’information en présence de Gisèle Stievenard, adjointe au Maire de Paris chargée de la politique de la ville et de l’engagement solidaire, un film a été présenté par l’équipe d’animation locale. J’espère qu’il sera diffusé plus largement parce qu’il donne une autre image du quartier et notamment sur les efforts fournis.

Il faut savoir que l’Etat est en train de préparer de nouvelles perspectives en matière de politique de la Ville et prévoie de réviser la cartographie. Or il est surtout beaucoup question de concentration de moyens – concentration qui risque de tourner à la « peau de chagrin » en termes de moyens financiers déployés.

Il est pourtant indispensable de garantir aux associations une stabilité et une sérénité pour effectuer leur travail car il s’agit d’un travail de dentelle sur des publics qui ont besoin de beaucoup d’aide. L’élaboration de projets de territoire votés par le Conseil de Paris est l’illustration de cette volonté d’inscrire dans la durée cette mobilisation des acteurs sur ces quartiers. Les habitants sont, avec les associations, appelés à participer aux réflexions, à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’un véritable projet de quartier. Afin d’aider les associations à jouer pleinement leur rôle irremplaçable pour le lien social, la Ville de Paris a multiplié par trois depuis 2002 leurs subventions au titre de la Politique de la ville.

« Rock sans papiers » à Bercy, concert solidaire en soutien aux jeunes, aux familles et aux travailleurs sans papiers

en présence de Pascale Boistard, adjointe chargée de l’intégration et des étrangers non communautaires.

Une vingtaine d’artistes sont à l’affiche, dont Jeanne Cherhal, Cali, Jane Birkin, Abd Al Malik, Jacques Higelin, Emily Loizeau, les Wampas, Clarika, No One Is Innocent, Tryo, les Têtes Raides et Sinsemilia –

Samedi 18 septembre à 19h.

Réunion publique sur les retraites dans le 17e avec François Hollande

annicklepetitetfranoishollanderunionpublique14sept2010.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xevboy

voir les autres vidéos de la réunion publique

 

Logo PS

logoretraites72dpi.png

 

Annick LEPETIT, députée de la 17e circonscription de Paris,
les élus et la section socialistes du 17e,

vous invitent à une réunion publique
avec la participation de :

François HOLLANDE
Député et Président du Conseil Général de Corrèze

Dominique FABRE
Secrétaire Régionale CFDT Retraite
 

 

le mardi 14 septembre à 19h30
à L’Européen, 5 rue Biot, 75017 Paris

Touche pas à ma Nation!

En proposant  d’étendre les possibilités de déchéance de la nationalité française à de nouvelles catégories de citoyens, Nicolas Sarkozy a franchi, avec le discours de Grenoble, un cap dangereux.

En effet, pour la première fois au plus haut de niveau de l’Etat, il aura été publiquement affirmé qu’il existe des « Français de souche » et des « Français de papier », comme le clame le Front National depuis sa création et au risque de crédibiliser ce dernier. Allant jusqu’à remettre en cause le droit du sol, le Président de la République voudrait en outre que les jeunes « d’origine étrangère » ne deviennent plus automatiquement  français à leur majorité s’ils ont été délinquants !

Sous le faux prétexte d’assurer la sécurité des Français, le pouvoir tend en fait à imposer une idée aussi simple que malhonnête: les problèmes de notre société seraient le fait des étrangers et des Français d’origine étrangère.

De tels propos, relayés et amplifiés jusqu’à la nausée par nombre de responsables politiques poursuivent une lente mais sure dérive illustrée aussi bien par le débat sur l’identité nationale que par l’ignoble stigmatisation dont les Roms et les Gens du voyage sont depuis quelques semaines les victimes.

Ces propos constituent une atteinte intolérable aux principes constitutifs de la Nation.

Pour nous, la Nation, ce n’est pas la recherche frénétique de la mise au ban de citoyens. C’est tout au contraire l’affirmation de la légitimité de tous à participer en pleine égalité aux choix publics.

Pour nous, la Nation, ce n’est pas l’utilisation des étrangers comme boucs émissaires afin de masquer le marasme économique et social de notre pays.
C’est tout au contraire l’attachement à un traitement digne et égal de tous.

Malheureusement, cette atteinte aux valeurs d’égalité et de dignité s¹apprête aujourd’hui à trouver une concrétisation à travers le projet de loi Besson relatif à l’immigration et la batterie d’amendements d¹ores et déjà annoncés pour durcir un texte qui tournait déjà le dos aux principes humanistes les plus élémentaires.

Face à cette offensive, nous prononçons un triple « non » :

Non à l’extension des possibilités de déchéance de nationalité !

Non à la stigmatisation des Roms et des Gens du voyage !

Non au recul des droits des étrangers contenu dans le projet de loi Besson !

SOS-Racisme

Liberation.fr

Laregledujeu.org

 

Signez la pétition -> http://ns366377.ovh.net/

Aide alimentaire aux personnes en grande précarité

la Ville de Paris ouvre cinq restaurants solidaires
14/09/2010
La Ville de Paris ouvre, dès le 15 septembre, cinq restaurants du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP) pour accueillir le soir jusqu’à 870 personnes en grande précarité, sur orientation des services sociaux et des associations.

Le maire de Paris a en effet décidé de transformer en restauration assise la distribution alimentaire de rue « Cœur de Paris », qui était assurée le soir devant le Père-Lachaise par le CASVP, pour offrir aux personnes démunies des conditions d’accueil plus confortables et plus dignes.

Ces « restaurants solidaires » :
• sont ouverts les soirs de 17h30 à 20h afin de faciliter l’accès aux familles hébergées à l’hôtel qui ne peuvent cuisiner  – (trois d’entre eux ferment le dimanche mais proposent la veille des repas à emporter) ;
• sont répartis dans les 5e, 8e, 10e, 14e et 20e arrondissements pour limiter les déplacements des usagers ;
• proposent un accueil inconditionnel et sont donc ouverts aux personnes sans papiers ;
• sont tenus par des salariés de la Ville ; des bénévoles et des membres de la Réserve Solidaire de la Ville de Paris qui participent également à l’accueil les personnes.

Pour accéder aux restaurants, les usagers présentent une carte nominative valable un mois ou un coupon journalier, qui leur sont donnés par les services sociaux parisiens et par une quarantaine de partenaires associatifs.

L’ouverture de ces restaurants tient compte d’une étude sur l’aide alimentaire, menée en 2008-2009 à l’initiative de la Ville de Paris, qui a révélé le besoin de développer la restauration assise et d’opérer un rééquilibrage de l’offre sur le territoire parisien, principalement concentrée dans le nord-est.

Alors que les associations de lutte contre l’exclusion signalent une augmentation constante du recours à l’aide alimentaire, la collectivité parisienne, qui compense le manque de financement de l’Etat, est le premier financeur public de l’aide alimentaire sur Paris. Elle y consacre chaque année plus de 5,5 millions d’euros et distribue plus de 3 millions de repas aux Parisiens les plus démunis.

La Ville de Paris recrute des animateurs sportifs vacataires

10/09/2010
Pour encadrer ses différents dispositifs des mercredis, dimanches, petites et grandes vacances, la Ville de Paris recrute des animateurs sportifs polyvalents.

Conditions : être titulaire d’un BEESAPT, d’un BPJEPSAPT, d’un BEES spécifique ou d’une licence STAPS motricité ou entraînement (L2 validée et DEUG STAPS acceptés).

Les candidats pourront envoyer CV et lettre de motivation à la Direction de la Jeunesse et des Sports, Pôle Parisien des Animations Sportives, 25 bd Bourdon, 75004 PARIS ou par mail : djs.ppas-candidatures@paris.fr

Clichy-Batignolles : Portes ouvertes

Clichy-Batignolles : Portes ouvertes dans Mandat d'élu CB-JPO_18sept2010_petit
Le 18 septembre prochain, le futur quartier Clichy-Batignolles se dévoile à l’occasion des journées du Patrimoine.

Toute la journée, riverains et professionnels sont attendus au parc Martin-Luther-King pour découvrir le projet d’aménagement Clichy Batignolles, au travers de points d’information, de visites guidées, d’animations pédagogiques et de conférences … Un moment festif d’information et de rencontre avec tous les acteurs du projet.  Voir le programme

http://clichy-batignolles.fr/

Journée réussie pour la constestation syndicale

img0671.jpgAvec près de 2,7 millions de manifestants à travers la France, et une majorité de Français contre la réforme des retraites du gouvernement, celui-ci doit écouter les partenaires sociaux et l’opposition et revenir sur son projet injuste.

Le Parti socialiste a émis des propositions pour une réforme des retraites juste, durable et efficace. Découvrez notre dernier clip qui résume l’ensemble de nos propositions.

Retraites : une autre réforme est possible !

 

Les mesures du gouvernement sont injustes et ne règlent rien au problème de financement :

- déplacer l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans

- aucune proposition sérieuse sur la pénibilité

- ni sur les carrières longues

- femmes pénalisées avec le recul de la retraite à taux plein de 65 à 67 ans

Avec la réforme voulue par le gouvernement, les efforts ne sont pas équitablement répartis :

- 92 % des efforts portent sur les salariés

- il faudra 30 milliards € en 2011, le gouvernement ne financera que 5 milliards €

Ce qui nous attend: une baisse des pensions comme après les mesures Balladur (1993) et Fillon (2003).

Le Parti socialiste a fait des propositions justes et équilibrées :

- une mise à contribution des revenus du capital (qui ne financent pas les retraites actuellement)

- le fond de réserve des retraites sera alimenté par une taxation des banques, afin de parer aux imprévus

- une hausse modérée et progressive des cotisations sociales et patronales

- la prise en compte de l’allongement de l’espérance de vie avec une règle simple, pour chaque année d’espérance de vie supplémentaire, 6 mois de cotisation en plus et 6 mois de retraite en plus

- une mise en place de bonus pour inciter ceux qui le souhaitent à partir plus tard

- un plan pour l’emploi des seniors

- le maintien de l’âge légal de départ à 60 ans, une question de justice pour ceux qui ont eu une carrière longue et pénible, et une question de liberté

Notre plan permet de combler le déficit et assure l’avenir de nos retraites.

>> Découvrez l’ensemble de nos propositions sur les retraites

12



Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA