La ville s’engage dans nos quartiers

La politique de la Ville est une des priorités de la Ville et du Maire de Paris. En 2009, 285 millions d’euros ont été investis par la Ville de Paris en politique de la ville pour 300 000 Parisiens.

Dans le 17e, il s’agit d’un effort très important  pour le secteur de la  Porte de Clichy – Porte Pouchet -Porte de St Ouen qui touche 13 000 habitants sur45 hectares. Plus de 500 enfants ont été suivis en soutien éducatif. 178 000 euros ont été consacrés pour aider les associations locales dans leur projet.

Le quartier concentre de grands équipements destinés aux Parisiens tels que stade, caserne, lycée, cimetière… Il y a un nombre important d’équipements destinés aux jeunes et d’équipements sportifs. Il est en revanche dépourvu de structures en faveur de l’emploi même si quelques unes sont situées à proximité.

Les logements correspondent pour près des deux-tiers à des ensembles d’habitat social de différentes époques. La  population tend à vieillir car l’installation des ménages du secteur HLM remonte souvent à plusieurs décennies.

Le tissu commercial est peu dense et concentré le long du boulevard Bessières. Le tissu économique est également peu développé avec seulement 0,7 emploi par actif résident (1,4 à Paris).La population du quartier se caractérise à la fois par une forte proportion de jeunes de moins de 25 ans et dans le même temps par une population vieillissante. La part des 60 ans et plus compte parmi les plus importantes des quartiers prioritaires (23 % contre 20 % à Paris). Les foyers monoparentaux sont particulièrement nombreux : ils forment 38 % des familles (26 % à Paris).

Les ménages à bas revenus sont près de deux fois plus représentés dans le quartier (21%) qu’à Paris (11%). Les allocataires du RMI sont également plus nombreux (8 % contre 5 % à Paris). Le retard scolaire est nettement supérieur à celui observé de l’arrondissement : 16 % des élèves sont concernés  en fin de primaire (11 % dans le 17e). Enfin, un habitant sur cinq ne possède aucun diplôme (11% à Paris).

-> Découvrez le GPRU de la Porte Pouchet

A l’occasion d’une réunion d’information en présence de Gisèle Stievenard, adjointe au Maire de Paris chargée de la politique de la ville et de l’engagement solidaire, un film a été présenté par l’équipe d’animation locale. J’espère qu’il sera diffusé plus largement parce qu’il donne une autre image du quartier et notamment sur les efforts fournis.

Il faut savoir que l’Etat est en train de préparer de nouvelles perspectives en matière de politique de la Ville et prévoie de réviser la cartographie. Or il est surtout beaucoup question de concentration de moyens – concentration qui risque de tourner à la « peau de chagrin » en termes de moyens financiers déployés.

Il est pourtant indispensable de garantir aux associations une stabilité et une sérénité pour effectuer leur travail car il s’agit d’un travail de dentelle sur des publics qui ont besoin de beaucoup d’aide. L’élaboration de projets de territoire votés par le Conseil de Paris est l’illustration de cette volonté d’inscrire dans la durée cette mobilisation des acteurs sur ces quartiers. Les habitants sont, avec les associations, appelés à participer aux réflexions, à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’un véritable projet de quartier. Afin d’aider les associations à jouer pleinement leur rôle irremplaçable pour le lien social, la Ville de Paris a multiplié par trois depuis 2002 leurs subventions au titre de la Politique de la ville.

0 Réponses à “La ville s’engage dans nos quartiers”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA