• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archive mensuelle de octobre 2010

Soutenez les travailleurs et travailleuses sans papiers du 17e

 

csp17.jpg

 

MANIFESTATION

le SAMEDI 30 OCTOBRE à 10h

Place Charles Fillion

Manifestation organisée par : Le CSP 17, Les grévistes sans papiers du 17ème , RESF 17, CIMADE Idf, LDH 17, Macaq, Attention Chantier, SUD-Rail St-Lazare, UL CGT 17, CNT nettoyage, PS, PRG, PG, PCF, les Verts, NPA  

Lire la suite de ‘Soutenez les travailleurs et travailleuses sans papiers du 17e’

Bientôt l’inauguration officielle de la place de Clichy

a5flyerclichybd2.jpg

Lire la suite de ‘Bientôt l’inauguration officielle de la place de Clichy’

Newsletter du mois d’octobre du groupe socialiste au Conseil régional d’Ile-de-France

newsletterpsidfoct.jpg

Retraites : le gouvernement doit accepter le dialogue

manifestationdu19octobre58991.png

Le gouvernement reste sourd ?

Mobilisons-nous tous à nouveau pour la grande journée de défense des retraites de jeudi prochain à 14h. La manifestation aura comme parcours République-Saint-Augustin.

Les retraites sont notre avenir et notre bien commun, et nous portons la responsabilité de leur donner des ressources stables et sécurisées.

Le PS propose une réforme juste, efficace et durable, à travers 4 grandes priorités :

> Garantir le niveau de vie des retraités, menacé par les réformes de 1993 et 2003, qui n’ont rien réglé.

> Faire une réforme juste, en mettant à contribution tous les revenus, y compris ceux du capital; en prenant en compte la pénibilité; en maintenant l’âge légal de départ à 60 ans.

> Faire une réforme durable, avec un financement qui pérennise notre système par répartition,

> Des garanties collectives pour davantage de choix individuels, dans un cadre universel, solidaire et protecteur qui prenne en compte les parcours personnels

http://www.dailymotion.com/video/xeogey

http://www.dailymotion.com/video/xdglo0

http://www.dailymotion.com/video/xdijhz

Compte-rendu de mandat 2010

 

Mairie de ParisAfin de rendre compte de son action municipale au cours des douze derniers mois, Bertrand Delanoë effectue chaque année, un compte rendu de mandat en organisant des réunions publiques dans chacun des vingt arrondissements parisiens.

Dans le 17e, Bertrand Delanoë est venu parler de la place de la jeunesse dans notre cité.

 

» Consulter le compte rendu de mandat 2010 au format pdf

 

Enfants : que faire à Paris pendant les vacances ?

Source : Ville de Paris

Après la classe, place à la détente ! Pendant les vacances de la Toussaint, la ville organise une foule d’activités pour tous les âges et tous les goûts. Découvrez tous les bons plans pour faire passer de bonnes vacances à vos enfants.

A partir du 23 octobre, commencent les vacances de la Toussaint. Comment occuper vos enfants ? Ateliers dans les musées, bibliothèques et médiathèques, stages et animations dans les écoles municipales des sports, visites d’expos avec les centres de loisirs… à découvrir pour passer de bonnes vacances !

Lire la suite de ‘Enfants : que faire à Paris pendant les vacances ?’

La maire du 17e s’acharne contre le monde associatif

La droite du 17e n’aime pas certaines associations du 17e.

L’association Macaq est régulièrement la cible de leurs attaques, et ce, depuis de nombreuses années. Leur propos sont souvent à la limite de la diffamation, et ils ont bien de la chance que les membres de Macaq préfèrent multiplier leurs activités d’éducation populaire plus que de perdre du temps avec eux.

Je vous recommande fortement pour ma part cette association dynamique animée par des bénévoles, jeunes bien souvent, engagés et fourmillant d’idées et de compétences. -> http://macaq.org/macaq1/
Vous pourrez également consulter ses rapports d’activités, notamment celui de 2009 et ses documents comptables au 31/12/2008.

Parce que la ville permet à l’association d’utiliser des locaux qui sinon seraient vides, et que cela est valorisé en termes budgétaires dans les délibérations parisiennes, la droite s’indigne. Elle fait comme si l’association obtenait des subventions disproportionnées par rapport à ses activités. Or, la réalité est tout autre :

Le compte de résultats 2009, dernier exercice clôturé, fait apparaître un montant de recettes de 226.500 euros

Le premier poste de recettes, avec un montant de 110.000 euros, correspond  aux recettes liées à l’organisation des nombreux vide greniers, braderies solidaires, l’ensemble des activités proposées par l’association.
Avec 49% de recettes propres, l’association MACAQ montre un dynamisme rare dans le souci de trouver des recettes « propres ». Il est difficile de lui reprocher d’être un chasseur de subventions, il conviendrait plutôt de les féliciter pour leur souci de trouver des ressources propres pour financer ses activités.

Le second poste de recettes, avec un montant de 74.500 euros, correspond aux aides de l’état (ASP, ex-CNASEA) pour permettre aux individus éloignés de l’emploi d’en retrouver un :

  • En 2009, 7 personnes ont été accompagnées vers le retour à l’emploi.
  • MACAQ a créé en 2010 l’association La Licorne, spécialisée dans les chantiers d’insertion dans le bâtiment pour les personnes les plus éloignées de l’emploi.
  • MACAQ accueille en permanence 6 services civiques volontaires.
  • MACAQ accueille de nombreux stagiaires en particulier en provenance d’établissement de formation (secrétariat et stagiaires informaticiens porteurs de handicap)
  • MACAQ est le premier interlocuteur à Paris du Ministère de la Justice concernant la réparation pénale.

Le travail social de MACAQ est en tout point remarquable, et justifie la mise à disposition des locaux de la rue de Tocqueville.
Pour les 42.000 euros restant, ils se décomposent comme suit :

  • 22.000 euros correspondent à différentes prestations réalisées pour des collectivités locales.
  • 20.000 euros correspondent à des aides au fonctionnement de la DJS et de la DAC

Avec seulement 8,8 % de subvention de fonctionnement, MACAQ démontre sa capacité d’autofinancement !

On ne peut que souhaiter que toutes les associations soient aussi transparentes et dynamiques, non seulement dans leurs activités, mais également dans leur recherche d’autonomie financière.

En fait, la droite ne supporte pas que des associations, des syndicats, des partis politiques, des collectifs de soutien aux sans-papiers soient invités à participer- si elles le souhaitent – au village associatif lors des vide-grenier. Ainsi il semble que les Jeunes Populaires soient venus au dernier vide-greniers mais n’aient pas souhaité s’éterniser, mais c’est leur choix… La droite a bien du mépris pour les habitants s’ils pensent que ceux-ci ne sont pas suffisamment adultes pour se faire leurs propres opinions librement.

En réalité, la droite du 17e n’aime pas les associations sur lesquelles elle n’a aucune prise et qui ont autant de succès. Ce n’est pas la première fois qu’elle attaque en conseil des associations qui n’ont pas l’heur de lui plaire. Il s’agit bien généralement d’associations qui ont un impact réel dans nos quartiers par les animations qu’elles proposent et la mobilisation bonne enfant qu’elles engendrent.

La caisse des écoles en question

Il n’y a pas un conseil de Paris ou un conseil d’arrondissement où notre vision de la solidarité, de la justice sociale et de la politique n’a à subir les cris d’orfraie de la droite.

Ils s’obstinent dans leur politique d’obstruction de la mise en oeuvre de la nouvelle tarification des cantines votés par le Conseil de Paris. Elle est hors la loi car elle refuse d’appliquer une délibération pourtant exécutoire et ayant passé le contrôle de légalité du Préfet. Nombreuses sont les familles qui s’indignent de cette situation qui les met dans une position intenable, et qui fait peser sur elles une incertitude financière angoissante.

La droite se rengorge du fait que la requête en urgence pour faire suspendre la décision des maires de droite n’a pas abouti. Elle essaye de faire croire que le tribunal a pris une décision sur le fond du dossier. Le tribunal a seulement rejeté le caractère d’urgence demandé par la ville, ce qui ne préjuge en rien du jugement des requêtes au fond qui interviendra d’ici le 31 décembre 2010. Le tribunal a estimé que cette décision des maires de droite n’empêchait pas le service  public de restauration, et ne nuisait pas gravement et directement aux usagers de ce service public, c’est-à-dire aux familles. Le jugement précise que si les décisions des maires de droite devaient être jugées illégales par le juge administratif et que cela devait conduire à la réparation des préjudices subis de ce fait, cette possible condamnation n’est pas suffisante pour faire valoir l’urgence. Il faut donc encore attendre pour toutes ces familles modestes et moyennes qui pourtant auraient bien besoin de clarté et de tarifs plus justes.
La droite s’indigne des 5 euros demandés aux familles qui ont des revenus mensuels supérieurs à 6250 euros avec 1 enfant ou 7500 euros avec 2 enfants. Elle essaye de faire croire que celles-ci seraient des classes moyennes et martèlent aux familles que les classes moyennes paieront toutes 5 euros le repas. Or il s’agit bien de catégories aisées selon la définition de l’Observatoire des inégalités.

Ainsi, si l’on considère les revenus après impôts et prestations sociales (données 2006), on obtient les seuils suivants :

classesmoyennes.jpg

Source : Observatoire des inégalités, d’après Insee et Crédoc – données 2006

Ces données sont à comparer avec la nouvelle grille :
grilletarification.jpg

Enfin, quand on connaît le penchant « naturel » de la droite pour les catégories les plus aisées, voire les immensément riches (cf -> le bouclier fisca), tout cela n’est pas très étonnant.

Enfin, la droite a encore protesté contre le montant ( 97 549 euros) de la subvention contractuelle versée par la Ville à la Caisse des Ecoles du 17e. Cette subvention est versée en fonction d’un certain nombre de critères :  offres de vacances Arc en ciel sous conditions de ressources, aide au biologique, aide à la formation pour la mise en place de la réforme, aide aux petites caisses des écoles.

Or il se trouve que la mairie du 17e montre la plus extrême mauvaise volonté à offrir des séjours abordables aux enfants les plus modestes. Son adjointe a prétendu en conseil d’arrondissement que les séjours offerts par la Mairie du 17e étaient de meilleure qualité omettant un problème majeur : ils ne sont pas accessibles à ceux qui en auraient le plus besoin…

Quant la part de denrées biologiques servies dans le 17e, elle est réduite à la portion congrue…

Enfin, comment la mairie du 17e espérait-elle bénéficier du critère « aide à la formation pour la mise en place de la réforme » alors qu’elle refuse de mettre en place cette réforme ???

Enfin, elle oublie surtout de dire que cette subvention contractuelle ne représente qu’environ 4% de la subvention totale de la Ville aux caisses des écoles.

Je terminerai par le refus constant de la maire du 17e de nommer le représentant désigné par élus d’opposition pour les représenter à la caisse des écoles. Des bruits courent que l’adjointe aux affaires scolaires refuserait catégoriquement ma présence. La Maire du 17e serait bien embêtée… En effet, en mai 2008, la maire du 17e nous demandait de désigner notre représentant à la caisse des écoles. Fabienne Dupuij fut donc nommée par nous, et mes collègues m’ont choisie pour la remplacer à la Caisse des Ecoles lorsque Fabienne Dupuij a démissionné du conseil d’arrondissement pour raisons personnelles. Mme D’Orlando ne souhaite pas que l’on puisse avoir accès aux informations sur la gestion de la caisse des écoles. Comment peut-elle penser que son attitude ne prête pas à interrogations à force… ?

Découvrez les chiffres du logement social à Paris début 2010

Cette note de l’APUR présente les principaux chiffres du logement social à Paris (le parc et son développement, la demande de logements) : 185 600 logements sociaux en service à Paris, 9 103 dans le 17e (10,4%)…

Vidocq et les Diablesses des Batignolles

Vidocq en liberté

écrit par Rodolphe Trouilleux et Jean Grimaud
par l’Atelier d’histoire locale qui a pour objet de valoriser et faire connaître le passé des Batignolles, par la création de manifestations culturelles (spectacles, conférences).

A découvrir ou revoir ici

http://www.dailymotion.com/video/xf5pzz

Pour les soutenir : -> http://histoirelocale.blogspot.com/

Et n’hésitez pas à rejoindre les bénévoles du festival du Rififi aux Batignolles -> http://www.durififiauxbatignolles.com/

12



Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA