La maire du 17e s’acharne contre le monde associatif

La droite du 17e n’aime pas certaines associations du 17e.

L’association Macaq est régulièrement la cible de leurs attaques, et ce, depuis de nombreuses années. Leur propos sont souvent à la limite de la diffamation, et ils ont bien de la chance que les membres de Macaq préfèrent multiplier leurs activités d’éducation populaire plus que de perdre du temps avec eux.

Je vous recommande fortement pour ma part cette association dynamique animée par des bénévoles, jeunes bien souvent, engagés et fourmillant d’idées et de compétences. -> http://macaq.org/macaq1/
Vous pourrez également consulter ses rapports d’activités, notamment celui de 2009 et ses documents comptables au 31/12/2008.

Parce que la ville permet à l’association d’utiliser des locaux qui sinon seraient vides, et que cela est valorisé en termes budgétaires dans les délibérations parisiennes, la droite s’indigne. Elle fait comme si l’association obtenait des subventions disproportionnées par rapport à ses activités. Or, la réalité est tout autre :

Le compte de résultats 2009, dernier exercice clôturé, fait apparaître un montant de recettes de 226.500 euros

Le premier poste de recettes, avec un montant de 110.000 euros, correspond  aux recettes liées à l’organisation des nombreux vide greniers, braderies solidaires, l’ensemble des activités proposées par l’association.
Avec 49% de recettes propres, l’association MACAQ montre un dynamisme rare dans le souci de trouver des recettes « propres ». Il est difficile de lui reprocher d’être un chasseur de subventions, il conviendrait plutôt de les féliciter pour leur souci de trouver des ressources propres pour financer ses activités.

Le second poste de recettes, avec un montant de 74.500 euros, correspond aux aides de l’état (ASP, ex-CNASEA) pour permettre aux individus éloignés de l’emploi d’en retrouver un :

  • En 2009, 7 personnes ont été accompagnées vers le retour à l’emploi.
  • MACAQ a créé en 2010 l’association La Licorne, spécialisée dans les chantiers d’insertion dans le bâtiment pour les personnes les plus éloignées de l’emploi.
  • MACAQ accueille en permanence 6 services civiques volontaires.
  • MACAQ accueille de nombreux stagiaires en particulier en provenance d’établissement de formation (secrétariat et stagiaires informaticiens porteurs de handicap)
  • MACAQ est le premier interlocuteur à Paris du Ministère de la Justice concernant la réparation pénale.

Le travail social de MACAQ est en tout point remarquable, et justifie la mise à disposition des locaux de la rue de Tocqueville.
Pour les 42.000 euros restant, ils se décomposent comme suit :

  • 22.000 euros correspondent à différentes prestations réalisées pour des collectivités locales.
  • 20.000 euros correspondent à des aides au fonctionnement de la DJS et de la DAC

Avec seulement 8,8 % de subvention de fonctionnement, MACAQ démontre sa capacité d’autofinancement !

On ne peut que souhaiter que toutes les associations soient aussi transparentes et dynamiques, non seulement dans leurs activités, mais également dans leur recherche d’autonomie financière.

En fait, la droite ne supporte pas que des associations, des syndicats, des partis politiques, des collectifs de soutien aux sans-papiers soient invités à participer- si elles le souhaitent – au village associatif lors des vide-grenier. Ainsi il semble que les Jeunes Populaires soient venus au dernier vide-greniers mais n’aient pas souhaité s’éterniser, mais c’est leur choix… La droite a bien du mépris pour les habitants s’ils pensent que ceux-ci ne sont pas suffisamment adultes pour se faire leurs propres opinions librement.

En réalité, la droite du 17e n’aime pas les associations sur lesquelles elle n’a aucune prise et qui ont autant de succès. Ce n’est pas la première fois qu’elle attaque en conseil des associations qui n’ont pas l’heur de lui plaire. Il s’agit bien généralement d’associations qui ont un impact réel dans nos quartiers par les animations qu’elles proposent et la mobilisation bonne enfant qu’elles engendrent.

2 Réponses à “La maire du 17e s’acharne contre le monde associatif”


  • bravo isabelle
    et bravo a MACAQ qui don e une dimension culturelle et associative engagée au 17eme et au ROYAUME DU SQUARE DES BATIGNOLLLES nous aimons travailler avec vous tous
    si MACAQ n’existerais pas
    nous l’inventerions

    vive la REVE evolution

  • Bravo, et merci!

Laisser un Commentaire




Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA