Pourquoi je choisis François Hollande

photo306.jpg

On m’a demandé ce soir d’expliquer pourquoi j’ai fait le choix de François Hollande pour les primaires.

Je suis arrivée au parti socialiste en 2002, juste après le traumatisme du 21 avril, pour tout dire, à cause de ce traumatisme. J’ai appris à apprécier cet homme qui a su, bon gré mal gré, maintenir l’unité du parti socialiste, en dépit de ceux qui semblaient s’acharner contre cette unité, soit en ne respectant les choix démocratiques de ses militants, soit en créant délibérément la polémique. François Hollande fait incontestablement parti de notre histoire, de mon histoire, et je l’en remercie.

François Hollande pour moi, c’est la cohérence, le respect et la solidité.

La cohérence, d’abord.

François Hollande est un social-démocrate résolument de gauche, un socialiste tout simplement. François Hollande n’est pas de ceux qui adaptent leur positionnement politique en fonction des circonstances ou des alliances tacticiennes. François Hollande n’est pas de ceux qui font de grands écarts idéologiques, entre discours et actions. François Hollande n’est pas de ceux qui promettent tout en ne se donnant les moyens de rien. Au contraire, François Hollande s’inscrit résolument dans le possible, dans le crédible et y façonne des choix, des priorités porteurs de changements profonds. C’est cela la cohérence.

Le Respect, ensuite.

François Hollande ne fait pas campagne contre un tel ou une telle, parce qu’il ne perd pas son temps, et le nôtre, dans des batailles d’ego. François Hollande part de notre collectif, à nous Socialistes, pour aller vers les Français, pour les écouter, pour les convaincre et leur proposer un avenir, un espoir. C’est cela le respect.

La solidité enfin

François Hollande a eu l’intelligence de comprendre que les Français voulaient avant tout qu’on leur parle d’eux, qu’on prenne la mesure de leurs difficultés et de leurs attentes. Il a compris qu’il fallait prendre le temps d’aller à leur rencontre, qu’une présidentielle se construit dans la durée. Quels que soient les obstacles que l’on dresse devant vous, il faut être capable de résister à toutes les bourrasques, à tous les coups bas, et de garder son humour, surtout en ce qui le concerne. Et François Hollande a toujours démontré qu’il était capable de maintenir le cap, de tenir bon. Il ne se laisse pas entraîner dans de faux débats. Aujourd’hui, il revient plus fort que jamais. Désormais il est incontournable. C’est cela la solidité.

Voilà pour l’homme.

Je voudrais maintenant parler du projet que François Hollande propose aux Français.

Les Français sont excédés de cette Présidence brouillonne, injuste, irresponsable que Sarkozy leur impose, et épuisés de n’avoir d’autres perspectives d’avenir que dans la peur de l’autre.

François Hollande leur propose de revenir à une république respectueuse et apaisée, c’est-à-dire finalement à ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : respect des institutions et de la séparation des pouvoirs, retour à une laïcité du vivre ensemble, contre celle abâtardie de l’exclusion et du rejet de l’autre.

Les Français ont perdu foi en leur avenir, ils ont peur de se retrouver seuls face aux contingences du monde. François Hollande leur rappelle qu’une société ne se construit pas contre sa jeunesse, mais qu’au contraire celle-ci doit être au cœur de son pacte social, et que son avenir dépend avant tout d’elle. On ne progresse que si l’on offre plus mais surtout si l’on offre mieux à ceux qui nous suivent.

C’est pourquoi François Hollande a mis la jeunesse au cœur de son ambition pour la France.

A travers le pacte éducatif, il s’agit non seulement d’arrêter l’hémorragie qu’a fait subir la droite à notre système éducatif, de mettre l’accent sur la petite enfance et les premières années de la scolarité, mais aussi d’accompagner les élèves du secondaire et du supérieur dans leur parcours vers la citoyenneté et l’emploi.

Avec le pacte productif, il réconcilie les générations en liant leurs sorts dans l’emploi et redonne du sens au travail à travers la démocratie sociale. Il propose d’orienter l’épargne et les investissements en faveur des PME et PMI, des territoires, des énergies renouvelables et du développement durable.

Enfin, les Français ont été atterrés par cette présidence des petits arrangements entre amis, où les plus riches ont tiré tous les avantages, et les Français aucun. François Hollande propose avec le pacte redistributif  une refonte fiscale de grande ampleur pour réintroduire le contrat social au cœur de notre pacte républicain grâce à un grand impôt unique, modéré et progressif, un impôt qui ait du sens pour chacun parce que juste et équitable.

Pour toutes ces raisons, et d’autres encore, il s’agit pour moi d’une évidence : François Hollande doit être notre prochain Président de la République. Et lorsqu’il aura gagné les primaires, il saura rassembler tous les socialistes, et au-delà, pour mettre enfin la France en avant !

(intervention du 30 mai 2011, AG de Répondre à Gauche Paris)

0 Réponses à “Pourquoi je choisis François Hollande”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA