• Accueil
  • > Archives pour juillet 2011

Archive mensuelle de juillet 2011

Mon intervention au Conseil de Paris sur l’approbation du rapport du commissaire enquêteur et la révision simplifiée du PLU

Merci, Monsieur le Maire.

Le projet Clichy-Batignolles est l’un des projets phares menés par notre majorité municipale, mais c’est également un projet d’une ampleur inégalée en France pour une collectivité, qui est portée avec talent et détermination par Anne HIDALGO.

Pour le 17e arrondissement, il s’agit d’une véritable chance, il a d’ores et déjà initié une dynamique certaine en matière économique et commerciale.

Dans les quartiers environnants, aux Batignolles notamment, on observe depuis peu l’installation de nouveaux commerces de qualité (librairies, par exemple).

Aux Epinettes, la venue du T.G.I. va également renforcer l’action globale que vous menez dans ce quartier depuis plusieurs années, opération d’amélioration de l’habitat, ou celle de Vital Quartier pour le développement du commerce de proximité, amélioration de l’espace public et de l’offre de transport, notamment avec la future navette électrique qui va traverser et désenclaver certains de ces secteurs.

Sur le dossier des transports, le projet Clichy-Batignolles va s’accompagner d’une offre structurante majeure :

- Prolongation du tramway des Maréchaux et de la ligne 14, avec ses deux arrêts à Cardinet et Porte de Clichy, que vous avez défendus dans le cadre du Grand Paris dans votre cahier d’acteur,

- Augmentation des fréquences de trains Transilien à la gare Pont Cardinet mais également du R.E.R. C à la Porte de Clichy,

- Renforcement du réseau de bus et donc de la desserte de proximité.

La Ville, notamment à travers la voix d’Annick LEPETIT, a montré son engagement sans faille pour que les calendriers des transports en commun coïncident à la montée en force de l’aménagement.

Autre qualité incontestable du projet : il va tisser des liens entre des quartiers qui s’ignorent actuellement et créer une continuation de territoire entre le nord et le sud, l’est et l’ouest de l’arrondissement.

Enfin, ce nouveau quartier sera exemplaire du point de vue de ses exigences environnementales.

Malgré toutes ces qualités et l’opportunité que cela représente pour notre arrondissement, les maires de Droite, successives du 17e et leur majorité s’opposent à ce projet depuis le départ.

Mais, me direz-vous, pourquoi s’opposer à un projet aussi bénéfique pour notre arrondissement ? Tout simplement et uniquement parce que la Droite s’obstine à refuser à nos concitoyens une offre significative de logements accessibles au plus grand nombre, faisant fi avec le plus grand mépris des 6.000 demandeurs du 17e.

Elle n’a cessé de trépigner, cette Droite, contre l’accord signé entre la Ville et l’État de 50 % de logements sociaux et, pour elle, tous les moyens ont été bons pour tenter d’effrayer les habitants du 17e, associant hauteur, logements sociaux, délinquance, mixité et insécurité, prétendant ainsi effrontément que la Ville allait construire 10 tours de logements sociaux, alors qu’il n’en a jamais été question, suggérant de cantonner les logements sociaux de long de la voie ferrée, montrant ainsi un manque de respect flagrant pour les personnes y vivant, et ayant finalement mobilisé très peu au regard des 168.000 habitants.

Je ne m’attarderai pas plus longtemps sur cette polémique qui n’avait d’autre objectif de la part de la Droite que de retarder le projet et de contrarier sa mise en œuvre, quitte à prendre le risque de retarder également le projet du T.G.I.

Je me félicite donc que la commissaire enquêteur, chargée de conduire l’enquête publique, a reconnu le sérieux et la qualité de notre projet et rendu un avis favorable à celui-ci.

Il faut bien le dire, la Droite se retrouve bien marrie. Lors du dernier conseil d’arrondissement, la maire du 17e est allée jusqu’à reprocher au commissaire enquêteur d’avoir, je cite, « batifolé et eu quelques absences », fâchée que son soi-disant contre-projet bâclé ne soit pas retenu à la place de celui de la Ville.

Mais revenons sur l’avis favorable rendu par la commissaire enquêteur. Les conclusions de son rapport sont claires et sans ambiguïté et je me réjouis que la qualité des dispositifs de concertation y soit reconnue et que la Ville soit encouragée à poursuivre dans ce sens.

Les ateliers thématiques, les groupes de travail ont en effet connu un vrai succès et tous ceux qui y participent, notamment des conseillers de quartier, n’en déplaise à Mme le Maire, reconnaissent l’intérêt de cette démarche approfondie.

Mais il est vrai que la maire du 17e, elle, s’est largement abstenue de communiquer sur cette concertation.

Concernant les bâtiments pouvant aller jusqu’à 50 mètres, l’opposition menée par l’U.M.P. du 17e est désavouée, puisque le principe même en est accepté et qu’y sont déplorées les confusions entretenues par la Droite du 17e.

Quant à la réserve émise, la Ville y répond en intégrant au P.L.U. une limitation des emprises au sol pour les quelques dépassements possibles, devant permettre d’aérer et de diversifier ce futur paysage urbain.

Enfin, la Ville de Paris répond à toutes les autres recommandations favorablement, ce qui nous conforte dans l’idée que ce projet va dans la bonne direction.

Il sera désormais difficile à la Droite de poursuivre sa politique d’obstruction systématique, mais avec ce que j’ai entendu aujourd’hui, je ne doute pas qu’ils sauront faire preuve d’imagination en la matière et notamment qu’ils continueront à utiliser leur dotation d’animation locale pour faire de la désinformation auprès des habitants.

Pour notre part, nous voterons avec enthousiasme cette délibération et nous nous réjouissons que cette étape permette d’entrer très rapidement dans la phase opérationnelle de la Z.A.C. « Clichy-Batignolles », tant pour le T.G.I. que pour les autres aménagements de la Z.A.C.

Je vous remercie.

Mon intervention au Conseil de Paris sur la mise en oeuvre de la nouvelle tarification pour la cantine scolaire

Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, avec cette délibération, on nous propose de reconduire la grille tarifaire unique pour la restauration scolaire dans les écoles maternelles, élémentaires, et les lycées municipaux.

Je vous rappelle qu’au mois de mai 2010, ce sujet a fait l’objet d’une réforme qui visait à instaurer une égalité de traitement entre toutes les familles sur l’ensemble du territoire parisien, n’en déplaise à Mme DATI, à travers la mise en place d’une nouvelle grille tarifaire plus équitable et plus juste.

C’est donc au nom de la justice sociale et de la solidarité entre les Parisiens que cette réforme a été engagée, réforme d’autant plus utile et nécessaire en cette période de crise économique qui touche durement les familles les plus modestes.

Alors oui, mes chers collègues, nous pouvons être fiers du travail mené par la Ville, car il est au service de l’ensemble des Parisiens, et notamment les plus modestes.

Pourtant, bien que cette nouvelle tarification ait cet objectif de justice sociale, les mairies des 6e, 8e, 15e, 16e et 17e arrondissements ont refusé de l’appliquer, et ont continué à imposer des tarifs injustes aux familles.

Pire, après le jugement du tribunal administratif validant la légalité de la réforme et disant très clairement que la réforme s’appliquait dès septembre, ces maires U.M.P. ont persisté dans leur irresponsabilité et refusé d’appliquer la décision de justice, ne mettant en œuvre les nouveaux tarifs que près de six mois après l’entrée en vigueur de la réforme.

Ceci est clairement une atteinte à l’État de droit.

En agissant ainsi, ils ont fait le choix délibéré de porter préjudice à une majorité de familles parisiennes.

En effet, ce sont bien près de 65 % des Parisiens qui devaient voir le prix des repas scolaires diminuer et qui, dans nos arrondissements, se sont vus spoliés.

En conséquence, je voudrais ici m’adresser à ces maires de droite : quand allez-vous vous décider à respecter et à appliquer le droit ? Quand allez-vous commencer à rembourser toutes les familles à qui vous avez appliqué des tarifs illégaux ?

Dans le 17e arrondissement, la droite a eu le toupet de nous expliquer qu’elle ne pouvait pas rembourser les familles les plus modestes au motif que trop de familles parmi les plus aisées n’avaient pas payé ce qu’elle devaient. Mais à qui la faute ? Je vous le demande ! De qui se moque-t-on ? On croit rêver devant cette mauvaise foi hallucinante, d’autant que dans le même temps, ils osent prétendre que très peu de familles ont été en réalité lésées.

Mais alors, si elles sont aussi peu nombreuses, pourquoi ne pas les rembourser ?

Eh bien, parce qu’ils savent très bien en réalité qu’ils ont porté préjudice à de nombreuses familles, et aux plus fragiles d’entre elles.

Dans toutes les caisses des écoles le dispositif mis en place doit être conforme au jugement du tribunal administratif, et les tarifs votés en Conseil de Paris appliqués. Il convient de recalculer la participation financière des familles en prenant en compte les nouveaux tarifs effectifs, et cela depuis septembre.

Il est indispensable de répondre favorablement à la demande de remboursement des familles qui ont versé un montant trop élevé.

Je le rappelle avec force : le refus d’appliquer les tarifs ne modifie pas la date effective d’entrée en vigueur de ces tarifs. Ces familles doivent être remboursées.

Dans l’attente qu’enfin le droit et les familles soient pleinement respectés par ces maires de droite, je vous appelle bien évidemment à voter cette délibération.

Je vous remercie.

P’tit bal au jardin partégé des deux Nèthes

affiche14juillet2011.jpg

Cultures et Potager 17/18 vous invite à partager joie, musique, bonne humeur et les talents des petits et des grands :

14h00 – 16h00 : Tim Laser en concert musique acoustique

16h30 – 17h00 : Goûter partagé

17h00 – 18h00 : Mademoidame de Paname accompagne les candidats chanteurs au Ukulélé

18h00 – 19h00 : Arrosage parcelles des écoles, Peinture enfants «mon drapeau préféré»

P'tit bal au jardin partégé des deux Nèthes dans Mandat d'élu pdf affiche 14 juillet 2011.pdf

Service Civique parisien : les candidatures sont ouvertes ! La Ville de Paris recrute 300 jeunes volontaires de 18 à 25 ans pour une période de 9 à 12 mois

Communiqué de la Ville de Paris
La Ville de Paris lance un appel aux jeunes de 18 à 25 ans qui souhaitent s’investir dans des missions de solidarité auprès des Parisiens.

Pendant 9 ou 12 mois, 24 heures par semaine, les jeunes s’investissent dans des missions de lien social et contribuent à faire de Paris, une capitale solidaire. Le Service Civique leur permet de découvrir un milieu professionnel et d’acquérir de l’expérience.

Tous les jeunes de 18 à 25 ans sans qualification et jusqu’à bac + 5 peuvent se porter volontaires. Ils bénéficieront d’une indemnisation de 446 euros par mois, du remboursement de 50% de leur titre de transport et de l’accès aux restaurants collectifs municipaux.

Les candidatures sont à adresser dès maintenant pour une prise de poste au 1er octobre 2011.

Les jeunes peuvent envoyer dès à présent leurs candidatures :

  • par mail : isabelle.rebiere@paris.fr  ;
  • par courrier : à la DDEEES – BCAAS à l’intention d’Isabelle REBIERE – 8 rue de Citeaux – 75012 Paris ;
  • ou dépôt des candidatures au 47 boulevard Diderot 75012 Paris.

Toutes les informations pratiques (conditions d’admission, descriptif détaillé des missions) sur les sites : www.paris.fr/servicecivique, www.jeunes.paris.fr, www.service-civique.gouv.fr  ou par téléphone au 3975.

En 2011, le Service Civique parisien proposait 300 missions dans 14 domaines différents :

  • Environnement (animateur du tri…) ;
  • Santé, prévention, insertion (accompagnement des mineurs confiés à la Protection de l’enfance, animation auprès des personnes sans domicile fixe…) ;
  • Senior, personnes en situation du handicap (port’âge, accompagnement et visite de convivialité auprès des seniors, aide à la mobilité des personnes en situation de handicap…) ;
  • Sport, jeunesse, vie étudiante, affaires scolaires (médiateurs de sport de proximité, animateurs des Antennes jeunes, animateurs d’éducation à la citoyenneté…) ;
  • International, citoyenneté, vie des quartiers (développement des projets d’animation citoyenne, etc.) ;
  • Petite enfance (participation à la vie des jardins d’enfants…).

Réunion des soutiens de François Hollande du 17e arrondissement dans le cadre de la primaire ouverte à tous les citoyens

franoishollande3.jpg

francoishollande.png                                    rag2l0.png

Apéritif convivial de campagne afin de préparer l’été et la rentrée.

Mardi 12 juillet à 20h

Merci de m’écrire à ig.gachet@gmail.com
pour vous inscrire et connaître le lieu de rendez-vous

Je vous invite à diffuser cette information à tous vos amis et voisins susceptibles de soutenir François Hollande dans le 17e.

Grande exposition à la Galerie L’Oeil du Prince

La galerie L’Oeil du Prince a le plaisir de vous inviter à sa grande exposition d’été  du 1er juillet au 14 septembre 2011 : http://www.loeilduprince.com/Nos_artistes.html

oeil2.jpgoeil1.jpg

Galerie L’Oeil du Prince
30 rue Cardinet
75017 Paris

Yann & Laetitia Deshoulières

Métro Wagram ou Monceau
01.42.26.50.49
info@loeilduprince.com

www.loeilduprince.com

http://www.facebook.com/pages/Galerie-LOeil-du-Prince/103154583081326

du mardi au samedi de 11H à 19H30 et souvent le dimanche à partir de 15H00




Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA