• Accueil
  • > Mandat d'élu
  • > Mon intervention au Conseil de Paris sur l’approbation du rapport du commissaire enquêteur et la révision simplifiée du PLU

Mon intervention au Conseil de Paris sur l’approbation du rapport du commissaire enquêteur et la révision simplifiée du PLU

Merci, Monsieur le Maire.

Le projet Clichy-Batignolles est l’un des projets phares menés par notre majorité municipale, mais c’est également un projet d’une ampleur inégalée en France pour une collectivité, qui est portée avec talent et détermination par Anne HIDALGO.

Pour le 17e arrondissement, il s’agit d’une véritable chance, il a d’ores et déjà initié une dynamique certaine en matière économique et commerciale.

Dans les quartiers environnants, aux Batignolles notamment, on observe depuis peu l’installation de nouveaux commerces de qualité (librairies, par exemple).

Aux Epinettes, la venue du T.G.I. va également renforcer l’action globale que vous menez dans ce quartier depuis plusieurs années, opération d’amélioration de l’habitat, ou celle de Vital Quartier pour le développement du commerce de proximité, amélioration de l’espace public et de l’offre de transport, notamment avec la future navette électrique qui va traverser et désenclaver certains de ces secteurs.

Sur le dossier des transports, le projet Clichy-Batignolles va s’accompagner d’une offre structurante majeure :

- Prolongation du tramway des Maréchaux et de la ligne 14, avec ses deux arrêts à Cardinet et Porte de Clichy, que vous avez défendus dans le cadre du Grand Paris dans votre cahier d’acteur,

- Augmentation des fréquences de trains Transilien à la gare Pont Cardinet mais également du R.E.R. C à la Porte de Clichy,

- Renforcement du réseau de bus et donc de la desserte de proximité.

La Ville, notamment à travers la voix d’Annick LEPETIT, a montré son engagement sans faille pour que les calendriers des transports en commun coïncident à la montée en force de l’aménagement.

Autre qualité incontestable du projet : il va tisser des liens entre des quartiers qui s’ignorent actuellement et créer une continuation de territoire entre le nord et le sud, l’est et l’ouest de l’arrondissement.

Enfin, ce nouveau quartier sera exemplaire du point de vue de ses exigences environnementales.

Malgré toutes ces qualités et l’opportunité que cela représente pour notre arrondissement, les maires de Droite, successives du 17e et leur majorité s’opposent à ce projet depuis le départ.

Mais, me direz-vous, pourquoi s’opposer à un projet aussi bénéfique pour notre arrondissement ? Tout simplement et uniquement parce que la Droite s’obstine à refuser à nos concitoyens une offre significative de logements accessibles au plus grand nombre, faisant fi avec le plus grand mépris des 6.000 demandeurs du 17e.

Elle n’a cessé de trépigner, cette Droite, contre l’accord signé entre la Ville et l’État de 50 % de logements sociaux et, pour elle, tous les moyens ont été bons pour tenter d’effrayer les habitants du 17e, associant hauteur, logements sociaux, délinquance, mixité et insécurité, prétendant ainsi effrontément que la Ville allait construire 10 tours de logements sociaux, alors qu’il n’en a jamais été question, suggérant de cantonner les logements sociaux de long de la voie ferrée, montrant ainsi un manque de respect flagrant pour les personnes y vivant, et ayant finalement mobilisé très peu au regard des 168.000 habitants.

Je ne m’attarderai pas plus longtemps sur cette polémique qui n’avait d’autre objectif de la part de la Droite que de retarder le projet et de contrarier sa mise en œuvre, quitte à prendre le risque de retarder également le projet du T.G.I.

Je me félicite donc que la commissaire enquêteur, chargée de conduire l’enquête publique, a reconnu le sérieux et la qualité de notre projet et rendu un avis favorable à celui-ci.

Il faut bien le dire, la Droite se retrouve bien marrie. Lors du dernier conseil d’arrondissement, la maire du 17e est allée jusqu’à reprocher au commissaire enquêteur d’avoir, je cite, « batifolé et eu quelques absences », fâchée que son soi-disant contre-projet bâclé ne soit pas retenu à la place de celui de la Ville.

Mais revenons sur l’avis favorable rendu par la commissaire enquêteur. Les conclusions de son rapport sont claires et sans ambiguïté et je me réjouis que la qualité des dispositifs de concertation y soit reconnue et que la Ville soit encouragée à poursuivre dans ce sens.

Les ateliers thématiques, les groupes de travail ont en effet connu un vrai succès et tous ceux qui y participent, notamment des conseillers de quartier, n’en déplaise à Mme le Maire, reconnaissent l’intérêt de cette démarche approfondie.

Mais il est vrai que la maire du 17e, elle, s’est largement abstenue de communiquer sur cette concertation.

Concernant les bâtiments pouvant aller jusqu’à 50 mètres, l’opposition menée par l’U.M.P. du 17e est désavouée, puisque le principe même en est accepté et qu’y sont déplorées les confusions entretenues par la Droite du 17e.

Quant à la réserve émise, la Ville y répond en intégrant au P.L.U. une limitation des emprises au sol pour les quelques dépassements possibles, devant permettre d’aérer et de diversifier ce futur paysage urbain.

Enfin, la Ville de Paris répond à toutes les autres recommandations favorablement, ce qui nous conforte dans l’idée que ce projet va dans la bonne direction.

Il sera désormais difficile à la Droite de poursuivre sa politique d’obstruction systématique, mais avec ce que j’ai entendu aujourd’hui, je ne doute pas qu’ils sauront faire preuve d’imagination en la matière et notamment qu’ils continueront à utiliser leur dotation d’animation locale pour faire de la désinformation auprès des habitants.

Pour notre part, nous voterons avec enthousiasme cette délibération et nous nous réjouissons que cette étape permette d’entrer très rapidement dans la phase opérationnelle de la Z.A.C. « Clichy-Batignolles », tant pour le T.G.I. que pour les autres aménagements de la Z.A.C.

Je vous remercie.

1 Réponse à “Mon intervention au Conseil de Paris sur l’approbation du rapport du commissaire enquêteur et la révision simplifiée du PLU”


  • Toujours heureuse de lire ces interventions , dénoncer l’attitude de Mme Kuster tant vis à vis des citoyens du 17ème que du commissaire-enqueteur me semble juste et bravo pour le tacle à mme Kuster au sujet des pétitions financées par le budget animations locales.

Laisser une réponse à Géraldine Petit




Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA