Intervention au Conseil de Paris du 2 février sur les transports

Merci, Monsieur le Maire

Mes chers Collègues

A l’initiative des élus socialistes, communistes et radicaux de gauche du 17ème, le Conseil d’arrondissement du 17e a adopté voeu pour demander à l’Etat de participer financièrement à l’amélioration de la desserte en transports publics du 17ème, notamment pour satisfaire aux besoins des quartiers des Hauts de Malesherbes, de la porte Pouchet ou du futur quartier Clichy-Batignolles.

En effet, l’Etat ne participe pas au financement de l’extension du tramway, alors même que celui-ci répond aux besoins de déplacements de nombreux Franciliens et Parisiens ; mais plus grave encore, l’Etat ne soutient pas suffisamment les collectivités locales d’Ile-de-France dans leurs projets d’amélioration des transports publics alors même que les besoins sont immenses et que cette responsabilité lui incombe. En conséquence, sur proposition de Jean-Pierre CAFFET, Patrick KLUGMAN, moi-même et des élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, nous émettons le voeu que le Maire de Paris demande à l’Etat de prendre ses responsabilités pour améliorer les transports publics en Ile de France au travers du financement, aux côtés des collectivités locales, des infrastructures telles que le projet de désaturation de la ligne 13, Eole à l’Ouest, la rocade métro ou le prolongement du Tramway au moins jusqu’à la Porte d’Asnières.

Je vous remercie

Intervention au Conseil de Paris du 2 février sur les transports dans Mandat d'élu pdf voeu relatif au finacement des transports publics en Ile-de-France

Par ailleurs, lors du débat, Jean-Pierre Caffet, sénateur et président du groupe au conseil de Paris, nous a fait savoir qu’il avait déposé un amendement en ce sens au Sénat dans le cadre de l’étude du projet de loi Grenelle 1. Il a été repoussé par la droite. Il faut savoir que dans l’article 13 du projet de loine s’engage que sur la rocade « métrophérique », et met au conditionnel le reste, notamment, les « solutions à l’engorgement de la ligne 13″.

Article 13 du projet de loi

En Ile-de-France, un programme renforcé de transports collectifs visera à accroître la fluidité des déplacements, en particulier de banlieue à banlieue. À cet effet, un projet de rocade structurante par métro automatique sera lancé après concertation avec l’autorité organisatrice.

Au nombre des actions prioritaires définies dans le cadre de concertations périodiques entre l’État, la collectivité régionale et les établissements publics compétents pourront figurer le prolongement de la ligne EOLE vers Mantes pour assurer la liaison avec l’axe de la Seine et la Normandie et des solutions à l’engorgement de la ligne 13 du métro parisien.

AMENDEMENT

Rejeté

présenté par 

MM. CAFFET et REPENTIN, Mme HERVIAUX, MM. RAOUL et RAOULT, Mme BLANDIN, MM. RIES, TESTON, GUILLAUME

et les membres du Groupe Socialiste, apparentés et rattachés

ARTICLE 13

Rédiger comme suit cet article :

En Ile‑de‑France, un programme renforcé d’équipement en transports collectifs visera à accroître la fluidité des déplacements, de banlieue à banlieue et de banlieue vers Paris. A cet effet, un projet de rocade structurante par métro automatique, élément majeur du programme, sera lancé et conduit par le Syndicat des transports d’Ile-de-France, autorité organisatrice des transports.

Au nombre des actions prioritaires définies dans le cadre de concertations périodiques entre l’État, la région, les collectivités territoriales d’Ile‑de‑France et les établissements publics compétents figureront, outre le projet de rocade structurante, le prolongement de la ligne EOLE vers Mantes pour assurer la liaison avec l’axe de la Seine et la Normandie et des solutions à l’engorgement de la ligne 13 du métro parisien. Les procédures de concertation préalable ou de débat public relatives à ces trois projets auront lieu en 2009.

L’État s’engage à développer des dispositifs de financement spécifiques pour la région francilienne.

Objet

Cette nouvelle rédaction vise d’une part à prendre en compte l’urgence reconnue à engager le plus rapidement possible les trois projets majeurs mentionnés dans cet article (rocade structurante par métro automatique, prolongement de la ligne EOLE vers l’ouest, désengorgement de la ligne 13), d’autre part à garantir un engagement de l’État à développer des dispositifs de financement spécifiques pour l’Ile de France compte tenu de l’ampleur des montants d’investissements nécessaires.

à lire également :

pdf dans Mandat d'élu Courrier du 27 janvier 2009 d’Annick Lepetit, députée, à Jean-Paul Huchon, président du STIF

2 Réponses à “Intervention au Conseil de Paris du 2 février sur les transports”


  • la vraie solution de la ligne 13 est de prolonger la ligne 14 vers porte d’Asnières et Levallois et non de faire des tramways ou prolongements vers la porte de Clichy

    la 14 aboutissant à la porte d’Asnières délesterait la ligne 13 et également les autobus aboutissant à la porte d’Asnières

    cela fait longtemps que l’on en parle, mais rien n’est décidé et la mise en route des travaux prendra encore des années…

    quand fera-t-on autre chose que des délibérations reportant des décisions urgentes ???

  • Merci de votre commentaire

    Si je suis d’accord sur l’importance vitale de désaturer la ligne 13 par le prolongement 14, je peux vous assurer que le prolongement du tramway apportera également beaucoup aux habitants des quartiers périphériques.
    La Région et le STIF se sont engagés de leur côté sur le financement, mais l’Etat refuse de prendre ses responsabilités, comme le montre le rejet de l’amendement de Jean-Pierre Caffet au Sénat.
    J’ai rajouté à l’article le courrier du 27 janvier dernier d’Annick Lepetit à Jean-Paul Huchon, président du STIF concernant la ligne 13.
    Isabelle Gachet

Laisser un Commentaire




Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Camp Laïque |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji
| PANDA